NOUVELLES

Syrie: les faits marquants du jour

03/08/2012 11:51 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

Voici les faits marquants vendredi en Syrie, où des combats acharnés et des bombardements meurtriers secouent Alep (nord), deuxième ville et capitale économique du pays.

--VENDREDI 10 AOUT--

- Des combats acharnés se déroulent entre l'armée et les insurgés à Alep, où le bombardement d'une boulangerie du quartier de Tariq al-Bab (est) fait une dizaine de morts, dont au moins trois enfants (journalistes AFP).

Accrochages dans des secteurs du quartier de Salaheddine (sud-ouest). "Nous continuons à nous battre car nous n'abandonnerons pas ce quartier" (commandant ASL). Une source de sécurité affirme que l'armée contrôle tout le quartier et "avance sur al-Machhad (à l'est) mais que la grande bataille aura lieu à As-Soukkari" (plus au sud).

L'armée pilonne plusieurs quartiers rebelles, dont Sahour et Hanano (nord-est), selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). La citadelle d'Alep est touchée par un obus tiré par l'armée (opposition).

Les autorités affirment avoir repoussé une attaque rebelle contre l'aéroport international d'Alep.

- 56 morts, dont 25 civils, dans le pays (OSDH).

- Les Etats-Unis annoncent des sanctions contre la compagnie pétrolière Sytrol, détenue par l'Etat syrien, pour avoir entretenu des relations commerciales avec l'Iran, pointé du doigt par Washington pour son programme nucléaire controversé.

- Le ministère du Trésor américain blâme le parti chiite libanais Hezbollah pour son "rôle central" dans la répression menée par le régime de Bachar al-Assad.

- Lakhdar Brahimi, pressenti pour succéder à Kofi Annan comme médiateur international, appelle "le Conseil de sécurité de l'ONU et les Etats de la région à s'unir pour permettre une transition politique dès que possible", dans un communiqué commun avec le groupe des "Anciens" qui réunit des personnalités oeuvrant au règlement des conflits dans le monde.

- Londres annonce une intensification des contacts avec les rebelles et la fourniture d'une aide de 5 millions de livres (6,3 millions d'euros) en équipements, notamment des gilets pare-balles et des moyens de communication, à l'exclusion d'armes.

- Human Rights Watch appelle les belligérants à "respecter les lois de guerre" en ne visant pas les civils et en ne menant pas d'attaques indiscriminées. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s'alarme de la situation humanitaire à Alep.

- Plus de 2.500 Syriens ont fui vers la Turquie passant la frontière dans la nuit, portant le nombre de réfugiés syriens en Turquie à environ 53.000 (autorités turques).

acm/bc/sb

PLUS:afp