NOUVELLES

Rallye de Finlande/2e journée: Loeb toujours devant son coéquipier Hirvonen

03/08/2012 02:47 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

Le Français Sébastien Loeb (Citröen) était toujours en tête du rallye de Finlande vendredi, à l'issue des neuf spéciales (ES4-ES12) de la 2e journée, devançant son coéquipier finlandais Mikko Hirvonen de seulement cinq secondes.

Après plus de 130 km de parcours chronométré parsemé d'innombrables "jumps", Hirvonen, vainqueur en Ford Focus en 2009 n'aura repris que 2 sec et 3/10es à son chef de file.

"Rien n'est fait. Cela a été une grosse bagarre. Mikko a roulé très fort toute la journée", a commenté Loeb.

"Je vais attaquer demain matin (samedi) et on verra où on en est. On est tous les deux à la limite, c'est difficile de faire des écarts", a-t-il poursuivi à sa descente de voiture.

"Je n'ai pas l'intention de lui faire un cadeau mais si à un moment donné, je vois que je dépasse les bornes, je donnerai priorité au Championnat et je finirai 2e, a confié le Français, leader incontesté cette saison avec cinq victoires en sept courses. Si je rentre chez moi avec zéro point et en ayant cassé la voiture, je ne serai pas content !"

Les deux équipiers de chez Ford, Jari-Matti Latvala et Petter Solberg, se sont également livrés une bagarre féroce, à bonne distance du duo de tête, n'étant plus séparés que d'1 sec et 1/10e vendredi soir.

Les Ford Fiesta RS réalisent ensuite un tir groupé jusqu'à la 10e place, occupée par le cascadeur vedette américain, Ken Block.

Le Français Sébastien Ogier, ancienne star du WRC et qui doit réintégrer la catégorie reine dès 2013 avec Volkswagen, se classe 11e au scratch et 1er de la catégorie S-WRC au volant d'une Skoda Fabia.

"On perd quelques dixièmes dans chaque spéciale et cela fait des secondes au final, mais la fin de rallye peut être intéressante, surtout dans le 2e passage d'Ouninpohja, la Power Stage", a commenté le Belge Christian Loriaux, directeur technique de Ford en rallye.

Les Ford, qui occupent le terrain à partir de la 3e place, ont bénéficié des déboires de plusieurs pilotes Citröen, qui étaient bien placés vendredi matin.

L'Australien Chris Atkinson, ancien pilote d'usine Subaru, au volant de la Citroën DS3 habituellement aux mains du Qatari Nasser Al-Attiyah, médaillé de bronze cette semaine aux JO de Londres, a mal compris une note dictée par son coéquipier Stéphane Prévot, et est passé miraculeusement entre trois arbres à plus de 140 km/h dans l'ES8. Reculé à la 50e place, alors qu'il était 8e, il avait réussi à repartir avant de heurter une grosse pierre au milieu de la route dans l'ES9.

Le Belge Thierry Neuville, lui, aux avant-postes depuis le début du rallye - il a longtemps occupé la 6e place - avait décidé d'attaquer dans la deuxième boucle de la journée pour rester au contact des meilleurs. Dans l'ES11, il est sorti de la route, sans dommage, rétrogradant à la 24e place.

syd/es

PLUS:afp