NOUVELLES

Pour rassurer les Japonais, les USA gardent leur avion hybride Osprey au sol

03/08/2012 05:06 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

Les ministres américain et japonais de la Défense, Leon Panetta et Satoshi Morimoto, ont convenu vendredi au Pentagone de maintenir au sol les avions hybrides américains MV-22 Osprey déployés au Japon, le temps de lever la polémique sur leur sécurité après plusieurs accidents.

"Compte tenu des inquiétudes du gouvernement japonais sur la sécurité de l'appareil, nous nous abstiendrons de toute opération aérienne avec le MV-22 au Japon à court terme", a annoncé le patron du Pentagone lors d'une conférence de presse commune, tout en rappelant son "immense confiance" dans un avion qui l'a transporté à plusieurs reprises.

Douze de ces appareils, qui décollent comme un hélicoptère avant de voler comme un avion, ont été déployés le mois dernier au Japon. Ils sont censés être utilisés à partir du mois d'octobre depuis la base américaine de Funtenma, à Okinawa, où la présence militaire américaine est de moins en moins bien acceptée par la population.

Un accident impliquant un Osprey, en avril au Maroc, puis un autre en Floride en juin, ainsi que le bruit de l'appareil, qui est amené à voler au-dessus de zones habitées, inquiètent la population et le gouvernement japonais.

Les Etats-Unis fourniront le rapport d'enquête sur ces accidents aux Japonais avant toute décision de reprise des vols, a affirmé M. Morimoto.

Le ministre japonais devrait ensuite prendre place à bord d'un Osprey pour se rendre compte par lui-même des capacités du MV-EE Osprey.

"J'ai passé pas mal de temps dans une unité de chasseurs, je pense donc que je peux avoir une certaine compréhension" de cet avion, avait-il expliqué à la presse avant son départ pour les Etats-Unis.

mra-sct/sat

PLUS:afp