NOUVELLES

"On veut exécuter Bachar!": manifestations dans plusieurs quartiers d'Alep (AFP, ONG)

03/08/2012 08:41 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

Des manifestations contre le régime ont eu lieu vendredi dans plusieurs quartiers d'Alep malgré les violences qui secouent cette deuxième ville de Syrie, selon une ONG syrienne et un correspondant de l'AFP.

Des centaines de manifestants se sont rassemblés dans le quartier al-Chaar, dans l'est de la métropole, scandant "nous voulons exécuter Bachar", "nous voulons la liberté et la paix", en référence au président Bachar al-Assad, a constaté le journaliste de l'AFP.

"On descend dans la rue avec pour unique objectif: la libération du pays", affirme Abou Ahmad, un manifestant de 20 ans.

"Aujourd'hui, on peut descendre dans la rue. Avant, il y avait des chabbihas", confie-t-il, en référence aux miliciens pro-régime.

"Cela fait 20 ans que nous soutenons l'armée (...), mais en fait cette armée est dirigée contre nous", ajoute-t-il.

De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté que plusieurs manifestants avaient défilé dans les quartiers de Saïf el-Dawla, al-Fourkane et le Nouveau Alep, tous situés dans l'ouest de la ville ainsi qu'à as-Soukkari, Boustane al-Kasr et al-Firdous, dans le sud.

"L'Armée syrienne libre (rebelles, ASL) va écraser la tête d'Assad", scandaient des manifestants dans le quartier d'Akioul, dans le centre de la métropole, selon une vidéo diffusée par les militants.

Des manifestations ont également eu lieu dans la province d'Alep, réclamant la chute du régime et en soutien aux villes visées par des offensives de l'armée.

"Assad a bombardé partout, sauf la frontière avec Israël", ont scandé des manifestants à Mareh, localité de cette province. Ils faisaient référence au calme régnant à cette frontière depuis près de quatre décennies, alors que le régime d'Assad prône la "résistance" contre l'Etat hébreu.

Des militants antirégime avaient appelé à des manifestations vendredi avec, comme slogan, "Deir Ezzor-la victoire vient de l'Est", une région visée par une offensive destructrice de l'armée.

Les forces du régime poursuivaient dans le même temps leurs bombardements de plusieurs quartiers rebelles à Alep, théâtre d'intenses combats depuis le 20 juillet.

Ailleurs dans le pays, des milliers de personnes ont défilé dans les provinces de Deraa (sud), Idleb (nord-ouest), Hassaka (nord-est) et à Hama (centre).

Dans la ville même de Deraa, berceau de la contestation, la plupart des quartiers étaient encerclés et de très nombreux tireurs embusqués étaient présents, empêchant les manifestations, selon l'OSDH.

Egalement à Hama et dans la ville côtière de Tartous (ouest), les soldats et des chabbihas (miliciens pro-régime) ont encerclé les mosquées pour barrer la route aux fidèles souhaitant manifester.

kat/ram/vl

PLUS:afp