NOUVELLES

N.-B.: la bataille contre le homard importé du Maine se poursuit

03/08/2012 12:59 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

SHEDIAC, N.-B. - Les pêcheurs du sud-est du Nouveau-Brunswick ont affirmé vendredi que leur bataille pour faire cesser l'entrée de homards américains bon marché dans les usines de la province est loin d'être terminée.

La veille, des centaines de pêcheurs avaient empêché un camion-remorque américain de décharger ses caisses de homards pêchés dans les eaux du Maine dans une usine de transformation de Shediac.

En milieu d'après-midi, le camion avait été contraint de retourner aux États-Unis, escorté par la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Les pêcheurs ont fait valoir qu'il était injuste d'importer ces homards à bas prix alors même qu'ils s'apprêtaient à lancer leur saison de pêche dans le détroit de Northumberland.

L'un des contestataires, Maurice Martin, a expliqué ne pas avoir d'objections à ce que les crustacés américains soient transportés lorsque les Canadiens ne pêchent pas, mais pas au moment où les bateaux du Nouveau-Brunswick se préparent à repartir en mer. Selon lui, il s'agit là d'une menace à son gagne-pain.

Il a poursuivi en mentionnant que les usines de transformation pourraient «détruire (sa) vie» en choisissant d'importer les homards alors que le début de la saison est imminent dans le secteur du détroit de Northumberland.

Les pêcheurs ont demandé à s'entretenir à ce sujet avec le ministre provincial des Pêcheries, Michael Olscamp.

PLUS:pc