NOUVELLES

Le pétrole ouvre en nette hausse à New York après les chiffres du chômage

03/08/2012 09:31 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse vendredi à New York, après la publication de chiffres mitigés du chômage et de l'emploi aux Etats-Unis qui renforçaient l'espoir d'une nouvelle intervention de la Banque centrale américaine.

Vers 13H20 GMT, le baril de référence pour livraison en septembre gagnait 2,79 dollars par rapport à la clôture de jeudi, à 89,92 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La réaction aux chiffres de l'emploi et du chômage a été "mitigée car il y a des bons et des mauvais points, la création d'emplois est compensée par la hausse du taux de chômage", a indiqué John Kilduff, analyste à Again Capital.

Les embauches aux Etats-Unis se sont accélérées à un rythme beaucoup plus soutenu que prévu en juillet, sans toutefois empêcher une légère hausse du taux de chômage qui s'établit à 8,3%, selon des chiffres publiés vendredi à Washington par le département du Travail.

"La question maintenant est de savoir si c'est suffisant pour provoquer de nouvelles mesures de la Fed", la Banque centrale américaine, a ajouté M. Kilduff, notant que les acteurs du marché étaient également dans l'attente de l'indice ISM, prévu à 14H00 GMT, sur l'activité des industries manufacturières aux Etats-Unis.

Le marché conserve également un oeil sur la zone euro, "en particulier l'Italie et l'Espagne, pour savoir si la Banque centrale européenne est prête à franchir une nouvelle étape", a souligné l'expert.

En Europe également, la maintenance d'installations pétrolières en Mer du Nord "exerçait une pression haussière sur le Brent" par rapport au WTI, le brut échangé sur la place new-yorkaise, "au moment même où les livraisons de brut iraniens ont diminué de plus de moitié depuis le début des sanctions", a remarqué Eric Bickel, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

jum/sab/mdm

PLUS:afp