NOUVELLES

Le président égyptien Morsi promet de garantir la sécurité des touristes

03/08/2012 11:31 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

Le nouveau président égyptien, l'islamiste Mohamed Morsi, s'est engagé vendredi à garantir la sécurité des touristes, dont le nombre a fortement baissé après la révolte de début 2011, portant un coup à l'économie.

"Les Egyptiens après la révolution veillent encore plus à assurer la sécurité pour tous les visiteurs", a déclaré M. Morsi lors d'une visite à Louxor, en Haute-Egypte, dans des propos rapportés par l'agence officielle Mena.

"L'Egypte est plus sûre qu'avant et ouverte à tous, et Louxor restera la capitale du tourisme et des antiquités", a-t-il ajouté depuis cette ville qui regorge de sites pharaoniques et souffre de l'absence de touristes.

Selon la Mena, le président a promis aux touristes présents pendant sa visite aux temples de Louxor et Karnak "de déployer tous les efforts afin d'empêcher qu'il arrive quoi que ce soit pouvant causer un recul du tourisme de nouveau".

"Ici, vous jouissez de la sécurité, déplacez-vous librement et profitez du climat de l'Egypte et de sa civilisation antique, nous ferons tout notre possible pour que vous appréciiez votre séjour en Egypte", a-t-il lancé.

M. Morsi a estimé que l'hiver prochain --haute saison en Egypte-- verrait une hausse du nombre de touristes à Louxor et dans les autres villes touristiques d'Egypte.

La révolte qui a provoqué la chute en février 2011 de Hosni Moubarak, le prédécesseur de M. Morsi, a donné un coup de frein au tourisme, secteur vital de l'économie égyptienne.

Au premier trimestre de cette année, 2,5 millions de touristes sont venus en Egypte, soit une augmentation de 32% par rapport à la même période en 2011. Ce chiffre traduit toutefois un recul de 27,8% par rapport aux trois premiers mois de 2010.

Selon des professionnels du secteur, la reprise concerne principalement les grandes stations balnéaires de la mer Rouge, mais la situation est plus difficile pour les sites historiques de Haute-Egypte, comme Louxor, et pour Le Caire.

iba/feb

PLUS:afp