CHICAGO - Le public qui assistera ce week-end au festival Lollapalooza devra être prêt à danser.

L'événement, qui s'amorce ce vendredi à Chicago, mettra en vedette des groupes connus comme les Red Hot Chili Peppers et The Black Keys, mais il mettra également l'accent sur la musique dance. Deux poids lourds de la musique électronique, Avicii et Justice, monteront sur la scène principale cette année.

Le DJ et producteur suédois Tim Bergling, qui prend le nom d'Avicii sur scène, voit son spectacle à Lollapalooza comme un exemple de la popularité grandissante de la musique dance.

Bergling trouve «très intéressant de voir les plus gros festivals (...) reconnaître le genre».

Le festival a également décidé d'agrandir la scène accueillant les artistes dance et électroniques, éliminant le chapiteau qui n'avait pu, l'an dernier, recevoir les quelque 15 000 fans qui souhaitaient y entrer.

L'événement, fondé par le chanteur de Jane's Addiction Perry Farrell en 1991, se déroule à Chicago pour une huitième année. Parmi les têtes d'affiche de l'édition 2012, on note Florence + the Machine, Jack White et Sigur Ros.

Des artistes en provenance de l'Europe, du Chili, de l'Australie, de la Malaisie et des quatre coins de l'Amérique sont inscrits à la programmation. Différents genres allant du rock à la pop, en passant par le hip-hop, le rap et le reggae, y sont représentés. Dans les dernières années, Lady Gaga, Green Day, Eminem, Kanye West et Coldplay ont fait partie des têtes d'affiche.

L'événement de l'an dernier a accueilli 90 000 visiteurs par jour, ou 270 000 pendant ses trois jours.