NOUVELLES

JO-2012/Dopage: Tikhon (marteau) absent de Londres à la demande de l'IAAF

03/08/2012 10:17 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

Le lanceur de marteau bélarusse Ivan Tikhon, triple champion du monde (2003, 2005, 2007), n'a pas participé pas aux JO de Londres à la demande de la Fédération internationale d'athlétisme, rattrapé par des tests antidopage d'Athènes-2004, a indiqué vendredi le ministère des sports de son pays.

"Tikhon ne sera pas en compétition à Londres", a déclaré à la presse Vladimir Nesterovich, porte-parole du ministère, alors que les épreuves du marteau débutaient vendredi en Angleterre.

"La Fédération bélarusse d'athlétisme a reçu une lettre de la fédération internationale (IAAF) lui demandant de ne pas aligner Tikhon. La lettre de l'IAAF explique que de nouveaux tests antidopage ont conclu à la présence de susbstances interdites dans des échantillons prélevés sur Tikhon lors des jeux Olympiques d'Athènes en 2004 et lors des Mondiaux (d'Helsinki) en 2005".

"Nous avons donc décidé de retirer Tikhon de la compétition afin d'éviter toute sanction possible contre l'ensemble de la Fédération nationale bélarusse lors des Jeux", a-t-il ajouté.

Contacté par l'AFP, un responsable de la IAAF sous couvert d'anonymat a confirmé ces informations.

M. Nesterovich a précisé que tous les tests effectués avant les jeux de Londres sur le lanceur de 36 ans s'étaient montrés en revanche négatifs.

A Pékin en 2008, Tikhon avait décroché la médaille de bronze mais elle lui avait ensuite été retirée par le Comité international olympique (CIO) après que des tests ont montré des taux de testostérone trop élevés.

Mais en 2010, Tikhon et son partenaire Vadim Devyatovskiy, privé de sa médaille d'argent à Pékin pour dopage, avaient porté leur cas devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) et gagné.

Le CIO a pourtant suspendu à vie Devyatovskiy et exclu par avance la participation de Tikhon à Londres, selon le règlement qui avance que les athlètes convaincus de dopage lors de JO sont automatiquement privés des suivants.

Le TAS a cependant demandé au CIO de rendre aux athlètes leurs médailles respectives. Actuellement, sur le site officiel du Comité international olympique, tous deux sont mentionnés en tant que médaillés en argent et bronze à Pékin.

bur-fbr/jmt

PLUS:afp