NOUVELLES

JO-2012 - Vitesse: Baugé en piste pour "un beau combat"

03/08/2012 06:50 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

Numéro un du sprint mondial durant toute l'olympiade, Grégory Baugé s'apprête à mener "un beau combat" pour le titre olympique des JO de Londres, le plus prestigieux du cyclisme sur piste, dans un tournoi de trois jours qui commence samedi.

Comme ses adversaires, en premier lieu l'Anglais Jason Kenny, le champion français a eu une journée de récupération après la vitesse par équipes. Pour se ressourcer et digérer surtout l'énorme déception d'une médaille d'argent qui ne peut le satisfaire, pas plus que ses coéquipiers Kévin Sireau et Michaël d'Almeida.

"Il est déçu", reconnaît son entraîneur Florian Rousseau. "A ses yeux, c'est un titre qui a autant d'importance que la vitesse individuelle et ce qu'il veut, c'est être champion olympique".

Sur la piste en feu du vélodrome olympique, Baugé (27 ans) s'est rassuré, si besoin était, sur sa condition actuelle. "Ses temps sont très bons, ses meilleurs depuis quatre ans sur le départ arrêté", confirme son entraîneur.

"Il est prêt physiquement et mentalement, ça va être un combat de trois jours", appuie Rousseau, triple champion olympique sur piste mais privé de l'or aux JO 2000 (2e) dans un tournoi mémorable.

Kenny, que Baugé a battu lors des deux dernières finales du Championnat du monde (avant de perdre le titre 2011 sur le tapis vert), s'est montré lui aussi au niveau lors de l'épreuve par équipes. Et plus encore, tant l'Anglais de 24 ans a joué un rôle déterminant dans le succès du trio britannique, assorti d'un double record du monde.

Pour la vitesse individuelle, Kenny a été préféré au vétéran écossais, Chris Hoy (36 ans), le plus fort aux JO de Pékin.

"C'est vrai, Kenny a fait une très très grosse impression sur le deuxième tour", avoue Rousseau. "Mais "Greg" aussi a fait une très belle impression sur le démarrage, ça va très bien pour lui".

L'entraîneur du champion du monde insiste sur la densité de l'opposition: "Il faut s'attendre à ce que tous les matches soient difficiles. D'après ce que j'ai pu voir aux entraînements, les temps sont très rapides."

L'Australien Shane Perkins et surtout l'Allemand Robert Förstemann sont les autres principaux candidats au podium dans un tournoi désormais réservé à un représentant par pays.

"Ca va être la guerre", prévoyait Baugé au début des JO. Le combat commence.

jm/jmt

PLUS:afp