NOUVELLES

JO-2012 - Phelps en or pour la 17e fois, la surprise Manaudou

03/08/2012 04:27 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

L'Américain Michael Phelps a eu le bon goût de ponctuer vendredi la dernière course individuelle de sa carrière par sa 21e médaille olympique, sa 17e en or, alors que le Français Florent Manaudou a créé l'une des grosses surprises des Jeux de Londres en s'adjugeant le 50 m libre.

Huit ans près le titre de sa grande soeur Laure sur 400 m libre, Manaudou, 21 ans seulement, a stupéfié le monde de la natation en signant le temps le plus rapide depuis la fin des combinaisons en polyuréthane pour s'imposer en 21 sec 34/100 devant l'Américain Cullen Jones et le Brésilien Cesar Cielo, médaillé d'or en 2008 et double champion du monde en titre (2009, 2011) du sprint court.

Manaudou, qui apporte à la France son quatrième titre olympique en natation aux JO de Londres, a pour ce faire complètement pulvérisé son record personnel, qu'il avait déjà amélioré jeudi en demi-finale pour le porter à 21.80.

Dans une épreuve toujours aléatoire, le Français a pris un excellent départ, fidèle à son habitude, mais a ensuite réussi à tenir la cadence pour finir.

"Ce n'était pas la course parfaite, je peux encore faire mieux, a déclaré le Français, longuement étreint par sa soeur Laure à sa sortie du bassin. Je ne réalise pas encore, je ne me voyais pas champion olympique avant la course, je visais le podium."

Lors d'une soirée où Manaudou a été le seul non-Américain à monter sur la plus haute marche du podium, Missy Franklin a battu de 75/100 le record du monde du 200 m dos pour s'adjuger en 2:04.06 sa troisième médaille d'or des JO-2012. A seulement 17 ans, la miss du Colorado a clairement pris rendez-vous pour Rio de Janeiro.

Encore plus jeune que Missy "le missile", Katy Ledecky, 15 ans, a remporté le titre du 800 m nage libre (8:14.63) en dominant outrageusement la course.

Elle a succédé au palmarès à la Britannique Rebecca Adlington, 3e devant son public, en restant sous les bases du record du monde jusqu'à 50 m du but.

Michael Phelps a cimenté encore un plus sa place dans l'histoire du sport en gagnant la dernière médaille en solo de sa carrière sur 100 m papillon.

Pour gagner sa 21e médaille olympique, qui est sa cinquième médaille depuis le début des Jeux de Londres et sa 17e en or en carrière, le nageur de Baltimore a pris sa revanche sur le Sud-Africain Chad Le Clos, sacré champion olympique du 200 m papillon à Londres devant lui et 2e ex aequo avec le Russe Evgeny Korotyshkin.

Phelps a pris un départ très moyen et touché le mur des 50 m en 7e position, mais a effectué une remontée impressionnante sur la longueur retour.

"Je suis heureux que ma dernière (médaille individuelle) soit en or, c'est tout ce que je voulais avant la course", a déclaré l'Américaine de 27 ans, qui est devenu à Londres l'athlète le plus médaillé de l'histoire olympique en battant mardi le record de la gymnaste soviétique Larisa Latynina (18 médailles 1956-1964).

Après des débuts de Jeux un peu délicats, Phelps a l'occasion de clore sa carrière en beauté samedi avec le relais 4x100 m 4 nages US.

"Mes débuts ne ressemblaient pas à ce que je voulais, mais j'ai repris du poil de la bête et je finis mes épreuves individuelles avec deux médailles d'or (200 m 4 nages jeudi, NDLR). C'est dur de rêver d'un meilleur finish", a-t-il dit.

bpe/jr

PLUS:afp