OTTAWA - Les consommateurs canadiens remarqueront bientôt des ajouts aux étiquettes des aliments emballés qu'ils trouvent sur les tablettes des épiceries.

De nouveaux règlements fédéraux en matière d'étiquetage entreront en vigueur samedi dans le but de mieux protéger les personnes souffrant d'allergies.

Les fabricants d'aliments préemballés devront ainsi indiquer clairement la présence d'ingrédients qui pourraient provoquer une réaction allergique.

Santé Canada a dressé une liste de dix allergènes dits prioritaires dans les règlements. On y retrouve les arachides, les oeufs, le lait, les noix, le blé, le soja, les graines de sésame, les fruits de mer, les sulfites et la moutarde.

On devra également donner des informations sur les sources de gluten et les sulfites ajoutés.

Certaines entreprises appliquent déjà volontairement depuis un certain temps les nouvelles exigences en matière d'étiquetage mais elles deviendront désormais obligatoires.

Environ 2,5 millions de Canadiens ont déclaré avoir au moins une allergie alimentaire.

On estime par ailleurs qu'un pour cent des Canadiens souffrent de la maladie coeliaque, une maladie héréditaire qui fait en sorte qu'ils se sentent malades peu de temps après avoir mangé des aliments contenant du gluten.

-