NOUVELLES

Des Belges manifestent contre la libération de l'ex-femme de Marc Dutroux

03/08/2012 10:27 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

MALONNE, Belgique - Un millier de personnes ont manifesté vendredi à Malonne, dans le sud de la Belgique, contre l'arrivée de Michelle Martin, l'ex-femme du meurtrier pédophile Marc Dutroux, dans un couvent de cette localité.

Mardi, le tribunal d'application des peines de Mons a donné son feu vert à une demande de libération conditionnelle de Michelle Martin, âgée de 52 ans. En 2004, elle a été condamnée à 30 ans de prison pour la séquestration de plusieurs des jeunes victimes de Dutroux, et pour avoir laissé mourir de faim deux fillettes de 8 ans, Julie et Melissa.

Michelle Martin reste pour le moment détenue, en attendant l'examen de l'appel déposé contre le jugement. Si elle est libérée, elle se rendra à Malonne, au couvent des soeurs clarisses qui ont accepté de l'accueillir.

«Je ne comprends pas comment on peut relâcher quelqu'un qui a laissé mourir des enfants dans une cave», a déclaré une manifestante, Monique Pire. «Honte», «Non à Michelle Martin», pouvait-on lire sur les pancartes et les banderoles des manifestants.

Maxime Prevot, maire de la ville voisine de Namur dont dépend Malonne, s'est dit inquiet de l'éventuelle arrivée de Michelle Martin dans le village. Sa présence entraînerait des troubles à l'ordre public, a-t-il estimé. Il a souligné en avoir informé le ministère de la Justice, notant qu'il serait «impossible» pour la municipalité d'assurer la sécurité de Michelle Martin et des religieuses du couvent.

PLUS:pc