NOUVELLES

Abbas condamne l'attaque contre un camp de réfugiés palestiniens à Damas

03/08/2012 11:20 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

Le président palestinien Mahmoud Abbas a vivement condamné vendredi l'attaque "odieuse" perpétrée la veille contre un camp de réfugiés palestiniens à Damas qui a fait 21 morts.

"Nous condamnons le crime odieux perpétré contre notre peuple dans le camp de réfugiés à Damas, dans lequel des dizaines de civils non armés ont été tués et blessés", indique-t-il dans un communiqué diffusé par son bureau.

Un dirigeant du Hamas dans la bande de Gaza, Ismaïl Haniyé, a lui aussi dénoncé le "massacre": c'est du sang pur qui a coulé, cher pour nous tout comme le sang syrien", a-t-il dit devant des journalistes après la prière hebdomadaire dans la ville de Gaza.

Le responsable palestinien a souligné "la nécessité de maintenir la neutralité des camps (de réfugiés) palestiniens et de protéger les Palestiniens des effets des évènements en Syrie".

Un autre mouvement islamiste palestinien, le Jihad islamique, a pour sa part "condamné toutes les tentatives d'entraîner la cause palestinienne dans les tristes évènements en Syrie".

Ce groupe, dont les dirigeants se trouvent en Syrie, a appelé "toutes les factions à coopérer et à unifier leurs efforts pour alléger les souffrances du peuple".

Vingt et un civils, dont au moins deux enfants, ont été tués jeudi dans le camp de Yarmouk par des tirs de mortier, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), basé en Grande-Bretagne.

Le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, a indiqué ne pas connaître l'origine des tirs.

Selon l'agence officielle syrienne Sana, un "groupe terroriste" a visé le camp "avec des tirs au mortier" à partir du quartier voisin de Tadamoun.

Des militants affirment que les réfugiés ont pris les armes aux côtés des rebelles contre le régime de Bachar al-Assad.

Selon l'OSDH, le camp est divisé entre partisans et détracteurs d'un mouvement palestinien radical pro-régime, le Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG), basé à Damas.

Yarmouk abrite le plus grand nombre de réfugiés palestiniens en Syrie avec 148.500 personnes officiellement enregistrées auprès de l'ONU, selon cette ONG.

az-jjm/feb/ao

PLUS:afp