NOUVELLES

Valeant Pharmaceuticals a perdu 21,6 millions $ au deuxième trimestre

02/08/2012 12:16 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La firme pharmaceutique québécoise Valeant Pharmaceuticals International (TSX:VRX) a encaissé une perte de 21,6 millions $, soit 7 cents par action, au deuxième trimestre, après avoir engrangé un profit de 56,4 millions $ ou 17 cents par action au même moment l'an dernier.

Ses revenus sont passés de 609,4 millions $ à 820,1 millions $, mais la compagnie a dû composer avec des dépenses nettement plus élevées — entre autres un montant de 53,6 millions $ découlant du réglement d'un recours collectif antitrust.

Valeant est la plus importante entreprise pharmaceutique canadienne cotée en bourse. En plus des montants associés au recours collectif, elle a dû débourser 43,9 millions $ en frais de restructuration et d'acquisition, soit 14,4 millions $ de plus que le montant consacré à cette fin l'an dernier.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters attendaient des revenus de 830 millions $.

La compagnie a indiqué que ses activités dermatologiques ont bien fait aux États-Unis, pendant que le secteur neurologique perdait du terrain. Au Canada, sa performance a été plombée par le lancement en mars d'une version générique du Cesamet, un médicament qui combat les nausées et vomissements associés à la chimiothérapie.

En mai dernier, le président et chef de la direction de Valeant, Michael Peterson, avait prévenu que l'entreprise ciblerait des marchés où elle n'aurait pas à rivaliser avec les géants pharmaceutiques de la planète — une stratégie qui implique normalement d'éviter des régions comme la Chine, l'Inde, le Japon et l'Europe occidentale, en plus de l'acquisition de compagnies ayant déjà des produits en marché.

À la Bourse de Toronto jeudi, le titre de Valeant a clôturé la journée à 47,21 $, en progression de 5 cents.

PLUS:pc