NOUVELLES

Super 15 - Michalak veut finir en beauté avant de rejoindre Toulon

02/08/2012 09:36 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

Frédéric Michalak, de nouveau titulaire à l'ouverture avec les Sharks sud-africains samedi lors de la finale face aux Chiefs néo-zélandais, espère finir en beauté son aventure dans le Super-15, avant de renouer avec championnat de France sous le maillot de Toulon.

Michalak (29 ans, 55 sélections), qui avait déjà joué en 2008 avec cette province, est le premier Français à disputer une finale du championnat majeur de l'hémisphère Sud. Et compte devenir le premier à la remporter, samedi (07h35 GMT) à Hamilton en Nouvelle-Zélande.

"Je suis convaincu que nous pouvons gagner ce week-end", assure l'ancien toulousain, depuis Sydney (Australie) où les Sharks ont préparé cette finale.

"Nous avons énormément travaillé pour en arriver là, après les quelque revers que nous avons connus plus tôt dans la saison, et nous ne voulons pas gâcher cette occasion", rappelle Michalak qui voudrait offrir à son équipe son premier titre en Super-15 face à un adversaire également jamais sacré.

Car la province du Natal revient de loin. Qualifiée pour les barrages en gagnant deux matches-couperet contre les Bulls et les Cheetahs, elle est ensuite allée chercher sa finale en s'imposant chez les Reds, tenants du titre, puis chez les Stormers en demi-finale.

A chaque fois, le N.10 français a su gérer les temps forts et les temps faibles, tout en étant décisif balle en main, mais aussi au pied (14 points pour le dernier match de saison régulière, 15 en barrage, 16 en demie, dont deux drops).

Parti de Toulouse au printemps 2011 sur une énorme déception - il n'avait pas été retenu pour la phase finale du championnat -, Michalak a retrouvé une seconde jeunesse aux Sharks.

Initialement recruté pour jouer demi de mêlée, il a peu à peu glissé en N.10 où il a fait valoir sa science du jeu, contribuant à la fin de saison tonitruante des Sharks (10 victoires sur les 11 derniers matches).

"Les demi-finales et finales sont des matches très importants et cela implique de faire preuve de maturité pour marquer les points quand ils se présentent, analyse Michalak. J'accepte cette responsabilité, comme l'ont prouvé mes drops contre les Stormers".

C'est un Michalak régénéré et serein qui fera donc son retour en France, avec l'ambitieux RC Toulon.

En attendant, il reste un match au Français pour couronner en beauté sa nouvelle résurrection sud-africaine. Pour cela, il lui faudra aussi se muer en intraitable défenseur contre le centre All Blacks, et ancien Toulonnais, Sonny Bill Williams, dont ce sera également l'ultime match de Super-15 avant de jouer au Japon.

nip/gd

PLUS:afp