NOUVELLES

SP baisse la note de Chypre à "BB", besoins estimés à 11 milliards d'euros

02/08/2012 05:23 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

L'agence de notation Standard and Poor's a abaissé d'un cran à "BB" jeudi la note de la République de Chypre, l'enfonçant davantage dans la catégorie spéculative, estimant que le montant de l'aide internationale sollicitée par Nicosie devrait atteindre 11 milliards d'euros.

"Dans notre scénario de base, nous nous attendons à ce que Chypre négocie un paquet d'aide financière de 11 milliards d'euros, représentant un peu plus de 60% du Produit intérieur brut (PIB)", a indiqué SP dans un communiqué.

Chypre fait partie de l'Union européenne et de la zone euro et a demandé fin juin une aide internationale auprès de l'Union européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI) pour faire face à la crise qui secoue son système bancaire et son économie. Le montant de cette aide n'a pas encore été chiffré officiellement.

Standard and Poor's estime également que la dette publique chypriote devrait augmenter de 12% en moyenne en 2012 et 2013, atteignant un sommet de 105% du PIB en 2013.

"Nous pensons que les pressions financières à court-terme s'exerçant sur Chypre augmentent alors que les négociations engagées avec l'Union européenne, la BCE et le FMI (la troïka) ne devraient pas se conclure avant septembre et que des incertitudes subsistent sur sa capacité à obtenir des fonds bilatéraux", ajoute SP.

Chypre a sollicité un prêt de 5 milliards d'euros auprès de la Russie qui a d'importants intérêts économiques sur l'île méditerranéenne mais Moscou n'a pas encore fait connaître sa réponse.

"Nous abaissons en conséquence la note souveraine de crédit à long-terme de Chypre à "BB" pour "BB+" précédemment et la plaçons sous surveillance avec implications négatives", a indiqué l'agence.

SP avait déjà abaissé de deux crans en janvier la note de Chypre, la reléguant en catégorie spéculative. Les deux autres principales agences de notation, Moody's et Fitch, lui avaient ensuite emboîté le pas.

Chypre est de facto coupé des financements sur les marchés internationaux de la dette depuis plus d'un an en raison des difficultés rencontrées par ses banques, très exposées à la crise grecque.

La République de Chypre regroupe la population hellénophone de l'île. Le tiers nord de l'île est occupé depuis 1974 par l'armée turque et la République turque de Chypre du Nord (RTCN) qui l'administre n'est pas reconnue internationalement, sauf par Ankara.

jld/sw

PLUS:afp