NOUVELLES

Morin et ses coéquipières raflent la médaille d'argent au huit de pointe

02/08/2012 12:25 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Andréanne Morin et ses coéquipières du huit de pointe canadien ont pris leur revanche, au grand plaisir de la vénérable barreuse Lesley Thompson-Willie.

Après l'amère déception de Pékin, où elles avaient été évincées d'un podium qui leur semblait pourtant promis, les Canadiennes ont décroché jeudi la médaille d'argent aux Jeux olympiques de Londres.

Ce fut la seule médaille obtenue par la délégation canadienne, jeudi, portant son total à sept, dont deux d'argent. Le Canada recherche toujours, par ailleurs, sa première médaille d'or.

Les Canadiennes, qui nourrissaient l'espoir de détrôner leurs grandes rivales américaines, ont terminé deuxièmes en six minutes 12,06 secondes, devant les Néerlandaises (6:13,12). Les Américaines l'ont emporté en 6:10,59.

«Oui, je l'ai ma médaille, ça fait du bien!,» s'est exclamée Morin, de Westmount. Nous avons fait une très belle course. Au final, les Américaines nous ont devancées de quelques mètres.»

Par ailleurs, cette deuxième place a permis à Thompson-Willie de devenir la seule athlète issue du Canada à glaner une médaille lors de cinq Olympiades différentes.

Privée d'une participation en 1980 à cause du boycott des Jeux de Moscou par les pays du bloc de l'Ouest, Thompson-Willie a depuis eu la chance de participer à sept Jeux olympiques, collectionnant des médailles de chaque couleur, dont l'or à Barcelone en 1992.

«Chaque équipage est spécial, mais les membres de celui-ci ont travaillé avec tellement d'ardeur», a loué Thompson-Willie.

«Nous visions la victoire et nous n'y sommes pas arrivées, mais nous sommes certainement fières de l'argent. Aucun regret, ce fut une grande course.»

Bronze possible en badminton

Si les Canadiennes du huit de pointe étaient des aspirantes au podium, ce n'était certainement pas le cas d'Alex Bruce et Michelle Li au tournoi en double de badminton féminin.

Or, le scandale qui a mené à l'exclusion de quatre équipes permettra aux deux Torontoises de disputer le match pour la médaille de bronze, samedi, contre le duo russe Russes Valeria Sorokina et Nina Vislova.

Jeudi en demi-finale, Bruce et Li ont livré une honorable bataille face aux Japonaises Mizuki Fujii et Reika Kakiiwa, quatrièmes têtes de série, s'inclinant 12-21, 21-19 et 13-21.

«J'ai été très fière aujourd'hui. Il s'agit probablement du meilleur match de ma carrière», a confié Bruce. «Même si nous étions classées plus bas, nous avons découvert que nous pouvons être compétitives.»

En natation, le Canada a pris part à une finale, Martha McCabe terminant 5e du 200 mètres brasse en 2:23,16. Il s'est qualifié pour une seconde, jeudi, grâce à Sinead Russell, auteure d'un chrono de 2:08,76 en demi-finale du 200 mètres dos.

Par ailleurs, 24 heures après avoir mérité une médaille de bronze au 100 mètres style libre, Brent Hayden a été éliminé à l'issue des demi-finales du 50 mètres style libre. Il a négocié la distance en 22,12 et terminé ex aequo au 14e rang.

Joe Bartoch, au 100m papillon, Alexa Komarnycky et Savannah King, toutes deux au 800m style libre, ont été éliminés après la ronde éliminatoire.

En judo, la Montréalaise d'adoption Amy Cotton s'est inclinée par yuko dans la dernière minute de son combat contre la Française Audrey Tcheumeo. Elle a ainsi subi l'élimination dès le premier tour chez les femmes de moins de 78 kg.

Cotton était la dernière Canadienne en lice. Les compétitions de judo se termineront vendredi.

Le Canada a délégué huit judokas aux Jeux de Londres, du jamais vu, mais Antoine Valois-Fortier a remporté la seule médaille de la délégation, le bronze chez les moins de 81 kg mardi.

En volleyball de plage, les jeux d'Annie Martin et de Marie-Andrée Lessard ont pris fin par une troisième défaite d'affilée.

Martin et Lessard ont perdu leur dernier match de la ronde préliminaire, s'inclinant 21-12, 23-25 et 15-10 face aux Italiennes Marta Manegatti et Greta Cicolari, septièmes têtes de série.

De son côté, le duo masculin formé de Josh Binstock et Martin Reader a été éliminé de la compétition à l'issue d'un match suicide. Face aux Italiens Paolo Nicolai et Daniele Lupo, ils ont subi un revers en deux manches, 16-21 et 20-22.

Enfin, en gymnastique féminine, l'Ontarienne Dominique Pegg a terminé au 17e rang du Concours multiple individuel, grâce à une récolte de 55,565 points. Elle s'est notamment classée 10e au sol en vertu d'un score de 14,033.

PLUS:pc