NOUVELLES

L'ONU et le conflit syrien

02/08/2012 12:10 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

Principaux développements depuis la nomination de Kofi Annan en février à sa démission jeudi de son poste de médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie.

--2012--

- 23 fév: L'ex-secrétaire général de l'ONU Kofi Annan est nommé "émissaire conjoint des Nations unies et de la Ligue arabe sur la crise en Syrie". Il sera chargé "d'offrir ses bons offices afin de mettre un terme à toutes les violences et les violations des droits de l'Homme, et à promouvoir une solution pacifique à la crise syrienne".

- 21 mars: Déclaration du Conseil de sécurité soutenant la mission de Kofi Annan. Outre un cessez-le-feu, le plan Annan prévoit le retour de l'armée dans les casernes, la libération des détenus, le respect du droit à manifester, l'ouverture d'un dialogue pouvoir/opposition et la libre circulation pour les humanitaires et la presse.

- 14 avr: Le Conseil de sécurité approuve pour la 1ère fois une résolution (2042), autorisant l'envoi de 30 observateurs pour surveiller le cessez-le-feu. Moscou et Pékin, qui ont mis leur veto à deux précédentes résolutions, donnent leur accord après de longues tractations.

- 21 avr: Résolution du Conseil de sécurité (2043) autorisant le déploiement de 300 observateurs pour surveiller la trêve.

- 16 juin: Les observateurs de l'ONU, déployés en avril pour surveiller un cessez-le-feu qui n'a jamais été respecté, suspendent leurs opérations. La Mission de supervision de l'ONU (Misnus) reste sur place.

- 19 juil: La Russie et la Chine mettent leur veto à l'ONU (le 3e) à une résolution occidentale menaçant le régime syrien de sanctions. Les deux premiers datent du 4 octobre 2011 et du 4 février 2012.

- 20 juil: Le Conseil de sécurité prolonge pour une "ultime période de 30 jours" la mission des observateurs.

- 25 juil: Le nouveau chef des observateurs, le général Babacar Gaye, prend en charge la Misnus après le départ du Norvégien Robert Mood. La moitié des 300 observateurs ont quitté la Syrie (ONU).

- 26 juil: Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon dénonce un "carnage" en Syrie et fustige la communauté internationale pour ne pas protéger les civils, lors d'une visite à Srebrenica, où il déplore l'échec de l'ONU à empêcher le génocide commis en 1995.

Des combats d'une violence sans précédent se déroulent depuis le 20 juillet sur le front d'Alep, capitale économique et deuxième ville de Syrie, après que l'armée eut repris le contrôle de la plus grande partie de la capitale Damas après une semaine de violents affrontements.

- 29 juil: Un convoi transportant des observateurs de l'ONU dont le général Babacar Gaye cible d'une attaque.

- 2 août: Kofi Annan donne sa "démission", estimant ne pas avoir "reçu tous les soutiens que la cause méritait". Un autre médiateur doit être nommé.

acm/bc/tp

PLUS:afp