NOUVELLES

Les rebelles attaques les forces syriennes avec son matériel près d'Alep

02/08/2012 03:48 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

BEIRUT - BEYROUTH (Sipa) — Les insurgés ont bombardé jeudi une base aérienne de l'armée à Alep dans le nord de la Syrie, grâce à un char pris aux forces gouvernementales. Près de la capitale Damas, les troupes de Bachar el-Assad ont lancé de nouveaux assauts contre les combattants de l'opposition, faisant plusieurs dizaines de morts, selon des militants syriens.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme a rapporté qu'un char des rebelles a bombardé la base militaire de Menagh, près d'Alep, première indication que du déploiement d'armes lourdes par l'insurrection.

En début d'après-midi jeudi, coups de feu et bombardements "habituels" étaient entendus autour des quartiers rebelles de Saladin, a déclaré à l'AP Abu Adel, habitant du quartier.

Des habitants d'Alep ont par ailleurs indiqué que les réseaux de téléphone portable et Internet fonctionnaient à peine dans la nuit de mercredi à jeudi, ce qui laisse craindre une offensive des forces de Bachad el-Assad.

Par ailleurs, des explosions intenses ont retenti jeudi près d'Azaz, ville aux mains des rebelles près de Kilis de l'autre côté de la frontière turque. C'est une zone stratégique pour les réfugiés et les rebelles se rendant à Alep, à une cinquantaine de kilomètres.

D'autre part, sept personnes, principalement des femmes et des enfants, ont été tués dans le bombardement de leur village d'Abiyeen, à l'extérieur d'Alep, jeudi matin, a rapporté l'OSDH.

A Damas, l'agence officielle Sana rapporte que l'armée syrienne a mené mercredi soir des opérations "contre les terroristes" dans les fiefs rebelles de Yalda et Jdaidat Artouz, tous deux situés dans le sud de Damas, où elle a tué et arrêté "nombre" de militants.

Les forces du régime ont pénétré dans des quartiers au sud de la capitale, causant la mort de dizaines de personnes, selon des militants. L'OSDH parle de 47 morts à Jdaidat Artouz, et un militant de Damas, Abu Qais, évoque au moins 20 décès à Yalda.

D'après Abu Qais, une autre opération a eu lieu dans le quartier de Muhajireen, près du palais présidentiel, et 20 personnes ont été arrêtées.

Depuis le début du conflit en Syrie il y a 17 mois, au moins 19.000 personnes ont été tuées, selon le bilan des militants.

ljg/AP-v397

PLUS:pc