NOUVELLES

Les Québécois tirent bien leur épingle du jeu à la Coupe Canada Via Rail

02/08/2012 07:49 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

BLAINVILLE, Qc - Les golfeurs québécois ont bien tiré leur épingle du jeu en lever de rideau de la Coupe Canada Via Rail Canada, jeudi, sur les allées de l'exigeant parcours Héritage du club Le Blainvillier.

Si l'exclusivité du premier rang appartient au Britanno-Colombien Kyle German, auteur d'une ronde de 66, soit six coups sous la normale, on retrouve 17 golfeurs de l'AGP du Québec parmi les 35 qui ont joué la normale ou mieux.

German détient une avance de deux coups sur l'Ontarien David Morland IV, un ancien joueur du circuit de la PGA affilié au club Elm Ridge depuis quelques semaines.

La Coupe Canada Via Rail Canada est une étape de la Série Prestige HGrégoire dotée d'un enjeu de 150 000 $ dont 30 000 $ iront au champion dimanche.

Marc Girouard (Le Diamant) et Éric Laporte (Montcalm) sont du groupe de cinq golfeurs qui ont ramené une carte de 69 (-3). Les autres sont l'Ontarien Bill Walsh et Brad Clapp et Lance McCullough, tous deux de la Colombie-Britannique.

Parmi les sept golfeurs qui ont retranché deux coups à la normale, on retrouve Dave Lévesque (La Prairie), Éric Landreville (Belle Vue), Shawn Perno (Laval-sur-le-Lac) et Daniel Santerre (Golf Town Pointe-Claire).

Les autres Québécois qui ont joué sous la normale sont Jean Laforce (St-Jean-de-Matha), Yanik Laforest (Les Quatre Domaines), Jean-Sébastien Légaré (Atlantide) et Lindsey Wilson (Royal Montréal).

German a inscrit quatre oiselets (8e, 10e, 13e et 18e trous) en plus de réussir un aigle au 3e en logeant un coup de fer 7 de 160 verges directement dans la coupe.

«Je suis à l'aise ici pour avoir travaillé pendant six ans sur un parcours de la Colombie-Britannique également conçu par Graham Cooke, a dit German qui a célébré son 39e anniversaire de naissance mercredi. Ça fait longtemps que les verts ondulés ne me causent plus de maux de tête.»

Morland, qui accuse un retard de deux coups sur le meneur, est en quelque sorte en pays de connaissance au Blainvillier.

«J'avais déjà joué ici vers la fin des années 1990 à l'occasion d'un championnat par trous national et si je me souviens bien, c'est Jean Laforce qui m'avait éliminé», de raconter le golfeur de 43 ans.

Girouard en est un autre qui se plait bien sur le parcours du Blainvillier.

«En 1997, j'avais gagné ici le championnat canadien des professionnels adjoints par la marge de dix coups. De tels souvenirs ne peuvent pas nuire lorsque tu sautes sur le terrain, a dit Girouard après une ronde au cours de laquelle il a atteint les 18 verts en coups prescrits et raté une seule allée du tertre de départ.

Laporte en est un autre qui affichait son plus beau sourire.

«Il s'agit de loin de ma meilleure ronde à ce tournoi de la Coupe Canada, a dit Laporte. Il faut croire que la configuration du Blainvillier correspond bien à mon style de jeu.»

Laporte joue du bon golf depuis sa victoire au championnat au jeu par trous de la PGA canadienne.

«Je pense moins à la technique cette année. Je me contente de m'installer et de frapper la balle», dit-il.

Au terme de la deuxième ronde de vendredi, seuls les 60 premiers au classement participeront aux rondes du week-end.

PLUS:pc