NOUVELLES

Les fils Moubarak mis en cause dans une nouvelle affaire financière

02/08/2012 08:56 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

La justice égyptienne a ordonné la détention des deux fils du président déchu Hosni Moubarak dans le cadre d'une enquête pour malversations visant l'ancien Premier ministre Ahmad Chafiq, candidat malheureux à la récente élection présidentielle.

Le juge chargé de l'enquête accuse Alaa et Gamal Moubarak d'avoir acquis des terrains auprès de M. Chafiq à un prix inférieur à la valeur du marché, a rapporté l'agence officielle Mena.

Les deux hommes, jugés en même temps que leur père pour d'autres accusations de corruption, avaient vu les charges contre eux déclarées prescrites en juin dernier.

Ils sont toutefois toujours en détention préventive à la prison de Tora, dans la banlieue du Caire, dans le cadre d'une affaire distincte de délit boursier.

L'ex-président a quant à lui été condamné à la prison à vie pour la mort de manifestants lors de la répression de la révolte contre son régime début 2011.

Ancien ministre de l'Aviation civile, M. Chafiq avait été nommé Premier ministre par M. Moubarak dans ses derniers jours à la tête de l'Etat.

Candidat à l'élection présidentielle qui s'est achevée en juin dernier, M. Chafiq a perdu de justesse face au candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi.

Il est parti peu après sa défaite en Arabie saoudite, officiellement pour un pèlerinage, mais ce départ a suscité des rumeurs selon lesquelles il voudrait échapper à la justice ou à des règlements de compte politiques. Son porte-parole a toutefois affirmé qu'il reviendrait en Egypte.

Les accusations concernant des ventes de terrains par M. Chafiq ont initialement été formulées par un député islamiste après l'annonce de sa candidature à la présidentielle. L'ancien Premier ministre les a démenties durant la campagne.

mon-se/cr/vl

PLUS:afp