NOUVELLES

Les Canadiennes Alex Bruce et Michelle Li viseront le bronze en badminton

02/08/2012 04:34 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Les Canadiennes Alex Bruce et Michelle Li tenteront de mettre la main sur la médaille de bronze du tournoi de double féminin de badminton, un scénario rendu possible à la suite d'un scandale qui a secoué le sport aux Jeux olympiques.

En demi-finale, jeudi, les deux Torontoises ont subi une défaite par des scores de 12-21, 21-19 et 21-13, devant les Japonaises Mizuki Fujii et Reika Kakiwa, classées quatrièmes.

Samedi à l'aréna Wembley, elles affronteront pour le bronze les Russes Valeria Sorokina et Nina Vislova, un improbable dénouement qu'aucune des deux Canadiennes aurait pu imaginer.

«Maintenant que nous avons droit à une deuxième chance, je suis déterminée à prouver que le Canada peut évoluer avec succès au plus haut niveau de compétition», a confié Li.

«Nous devrons nous servir du momentum bâti lors de la deuxième manche de notre match, aujourd'hui», a ajouté Bruce, en prévision de l'affrontement de samedi.

Malgré la défaite, les deux joueuses et l'entraîneur Ram Nayyar étaient emballés par la prestation canadienne.

«Je m'attendais à ce qu'elles jouent au meilleur de leur capacité, peu importe si elles devaient gagner le match, remporter un set ou perdre en deux manches serrées», a déclaré Nayyar.

«J'ai été très fière aujourd'hui. Il s'agit probablement du meilleur match de ma carrière», a renchéri Bruce. «Même si nous étions classées plus bas, nous avons découvert que nous pouvons être compétitives.»

Bruce, 22 ans, et Li, 20 ans — connues au sein du circuit international de badminton sous le surnom de Bruce Li — croyaient, une journée plus tôt, que leur aventure olympique était terminée avant d'apprendre qu'elles étaient admises en demi-finales après que huit joueuses eurent été expulsées de la compétition pour avoir tenté de perdre volontairement.

Le Canada n'a jamais gagné de médailles en badminton et avant jeudi, n'avait même jamais participé à une demi-finale.

«Au début du tournoi, nous ne visions pas de médailles», a reconnu Bruce. «Nous espérions seulement disputer de bons matchs contre l'élite mondiale.»

Classées 27e au monde, les Canadiennes étaient prêtes à rentrer au pays après avoir perdu leurs trois matchs du tournoi en rotation par un score combiné de 126-52.

Mais deux de ces trois défaites sont survenues aux mains d'équipes qui ont été disqualifiées, mercredi, pour avoir tenté de perdre volontairement afin de se donner une position plus enviable lors de la ronde éliminatoire.

Le duo canadien, médaillé d'or des Jeux panaméricains au Mexique l'automne dernier, a été réintégré dans le tournoi et à peine quelques heures plus tard mercredi, défaisait la paire australienne de Leanne Choo et Renuga Veeran en quarts de finale.

«Cette histoire m'a fait réaliser que tout peut arriver aux Jeux olympiques. Et ça nous a donné plus de confiance en vue de notre match d'aujourd'hui (jeudi)», a fait remarquer Li.

«Ce fut une vraie ballade en montagnes russes,» a observé Nayyar. «Nous étions dans le tournoi, puis nous avons été éliminés, et non seulement sommes-nous de retour, mais nous participons à la ronde des médailles. L'aventure olympique est déjà très difficile à gérer, et lorsque vous ajouter un tel contexte, la performance des filles devient encore plus remarquable.»

Sorokina et Vislova, qui ont bénéficié du même destin que les Canadiennes, ont subi un revers de 21-19 et 21-6 contre les Chinoises Tian Qing et Zhao Yunlei lors de l'autre demi-finale, jeudi.

Le scandale a pris naissance lorsque les Danoises Kamilla Rytter Juhl et Christinna Pedersen ont surpris les Chinoises Tian et Zhao, deuxièmes têtes de série, modifiant le scénario anticipé des quarts de finale.

Juhl a d'ailleurs affirmé que le tableau de la ronde quarts de finale aurait dû être refait parce que les gagnantes ont dû s'affronter tandis que les équipes réintégrées ont joué l'une contre l'autre.

Juhl a noté que les Canadiennes et les Russes devraient remercier la paire danoise pour leur présence en demi-finale.

PLUS:pc