NOUVELLES

Le chef du Pentagone discute de la Syrie avec le roi de Jordanie

02/08/2012 08:16 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta s'est entretenu jeudi à Amman avec le roi Abdallah II du conflit en Syrie et de l'afflux de réfugiés en Jordanie, a-t-on appris auprès dans son entourage.

Le patron du Pentagone est arrivé en fin de matinée pour une visite de quelques heures dans le royaume hachémite, dernière étape d'une tournée qui l'a conduit en Tunisie, en Egypte et en Israël, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le ministre et le roi "ont parlé non seulement de la façon de gérer la crise actuelle alimentée par les actes intolérables du régime de Bachar al-Assad, mais aussi des perspectives de transition politique dans une Syrie post-Assad", a affirmé le porte-parole du Pentagone dans un communiqué.

"Nos deux pays s'inquiètent de ce qui se passe en Syrie et de l'impact que cela risque d'avoir sur la stabilité de la région", avait déjà confié à la presse le chef du Pentagone avant d'arriver en Jordanie.

Les Etats-Unis ont par ailleurs fait valoir leur intention d'aider la Jordanie à apporter une aide humanitaire aux réfugiés syriens dans le royaume.

Les Etats-Unis "travaillent très étroitement" avec les Jordaniens pour fournir de l'aide humanitaire afin de venir en aide aux quelque 150.000 Syriens qui ont trouvé refuge en Jordanie, avait affirmé M. Panetta, tout en remerciant les autorités d'avoir "laissé la frontière ouverte à ceux qui fuient la violence en Syrie".

Un premier camp de réfugiés, capable d'accueillir jusqu'à 120.000 personnes, a été ouvert dimanche à Mafraq, près de la frontière syrienne, permettant à l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) de commencer à y transférer les réfugiés, qui jusqu'à présent étaient dans des centres de transit bondés.

Plus de 276.000 Syriens ont quitté le pays depuis le début de la révolte en mars 2011, essentiellement en Jordanie, en Turquie et au Liban, selon le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR).

Selon M. Panetta, le Pentagone "a atteint un niveau de coopération sans précédent avec l'armée jordanienne", qui pourrait s'avérer selon lui utile face à la situation en Syrie.

Plusieurs incidents ont eu lieu au cours des derniers jours à la frontière entre la Syrie et la Jordanie, qui a renforcé la sécurité dans cette zone.

Vendredi, un enfant de trois ans avait notamment été abattu par des soldats syriens alors qu'il tentait de passer avec sa famille en Jordanie, et un soldat jordanien avait été blessé dans l'incident.

mra/vl

PLUS:afp