NOUVELLES

Le Canada et ses acteurs ont la cote à la télévision américaine

02/08/2012 01:32 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

BEVERLY HILLS, États-Unis - Certaines chaînes télévisées du pays ont de la difficulté à remplir leurs quotas de contenu canadien, et pourtant, la chaîne câblée américaine CW puise une bonne partie de son matériel au nord de la frontière.

La chaîne lancera trois nouvelles séries cet automne. Les trois ont été tournées au Canada et deux d'entre elles mettent en vedette de jeunes Canadiens.

«Arrow» met en vedette le Torontois d'origine Stephen Amell. Le tournage de la série inspirée de «comic books» se déroule à Vancouver.

L'un des rôles principaux de «Beauty and the Beast», une nouvelle version de la série des années 1980, appartient à l'actrice originaire de Vancouver Kristin Kreuk. La série est tourné à Toronto.

Enfin, «Emily Owens, M.D.», qui raconte l'histoire d'une jeune médecin qui découvre que l'hôpital peut drôlement ressembler à une école secondaire, met en vedette non pas une actrice canadienne mais plutôt Mamie Gummer, la fille de Meryl Streep. Elle a cependant été tournée à Vancouver.

Si l'on ajoute deux autres séries tournées au Canada qui seront de retour à l'antenne de CW («Supernatural», tournée à Vancouver, et «Nikita», tournée à Toronto), la chaîne semble présenter davantage d'oeuvres de fiction d'une heure tournées au Canada dans sa grille automnale que CBC, CTV, Global et City mises ensemble.

CW présente même cet été une émission canadienne, «The L.A. Complex», sur de jeunes acteurs d'ici qui tentent de se faire un nom aux États-Unis.

La responsable du casting pour les émissions de CW, Lori Openden, explique que la chaîne est ouverte aux talents des autres pays. Selon elle, si les jeunes acteurs canadiens sont avantagés, à la télévision américaine, c'est parce qu'ils se présentent aux auditions avec un curriculum vitae plus varié. Openden affirme que les Canadiens ont souvent «travaillé sur leur art» en acceptant tous les rôles qu'ils pouvaient obtenir avant de jeter leur dévolu sur le marché américain.

Le président de Warner Bros Television, Peter Roth, affirme pour sa part que son studio cherche les meilleurs acteurs, peu importe d'où ils viennent. «Mais il y a vraiment un grand nombre de bons acteurs venus du Canada», admet-il.

Warner Televisions tourne actuellement cinq séries américaines au Canada, dont «Fringe» à Vancouver.

PLUS:pc