NOUVELLES

JO-2012 - Le baromètre de Michael Phelps: Force 20

02/08/2012 04:30 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

Michael Phelps a porté à 20 le record du nombre de médailles olympiques, qu'il s'était approprié mardi, en s'adjugeant jeudi à Londres sa 16e médaille d'or, sa troisième d'affilée sur l'épreuve du 200 m 4 nages.

Avec cette indiscutable victoire en 1:54.27, devant son compatriote Ryan Lochte (2e en 1:54.90) et le Hongrois Laszlo Cseh (3e en 1:56.22), Phelps est devenu le premier nageur de l'histoire à décrocher trois titres olympiques consécutifs sur la même épreuve individuelle, après Athènes en 2004 et Pékin en 2008.

L'Australienne Dawn Fraser (100 m libre de 1956 à 1964) et la Hongroise Krisztina Egerszegi (200 m dos de 1988 à 1996) avait déjà réussi cet exploit.

Il s'agit de le première victoire de Phelps en individuel depuis le début des JO-2012 et sa deuxième médaille d'or à Londres après celle du relais 4x200 m.

Phelps compte quatre médaille en cinq courses à Londres, après l'argent du relais 4x100 m libre et du 200 m papillon et l'or du 4x200 m libre, celle qui lui a permis de devenir mardi le plus médaillé de l'histoire olympique.

Vingt-cinq minutes après son triomphe, le nageur de Baltimore s'est qualifié pour la finale du 100 m papillon avec le meilleur temps.

. 400 m 4 nages (28 juillet), 4e: Phelps a entamé sa dernière campagne olympique par, de son propre aveu, une "course merdique": seulement 2e après le papillon, sa nage de prédilection, Phelps perd une place sur le dos, une autre sur la brasse et cède un peu de temps en nage libre, le tout pendant que son compatriote et rival Ryan Lochte se maintient en tête de bout en bout.

. Relais 4x100 m (29 juillet), argent: deuxième relayeur, Phelps est le plus rapide des quatre Américains (47.15) et le deuxième nageur le plus rapide de la course derrière le finisseur français Agnel. Le jour et la nuit par rapport à son apathie sur 400 m 4 nages. Mais son apport ne suffit pas, car cette fois c'est Lochte, le héros de samedi, qui craque sur le dernier relais.

. 200 m papillon (31 juillet), argent: sur son terrain de chasse par excellence, Phelps s'incline sur la dernière coulée face au Sud-Africain Chad Le Clos après avoir mené depuis le départ, ce qui confirme l'impression assez mitigée qu'il laisse depuis le début des Jeux.

. Relais 4 x 200 m libre (31 juillet), or: les USA, champions du monde, mènent toute la course. Parti en dernier relayeur avec une large avance, Phelps parvient à défendre cette marge face au Français Agnel. C'est sa 19e médaille, celle du record. Avec l'or et la manière.

. 200 m 4 nages (2 août), or: Phelps fait la course en tête du début à la fin, sans même lâcher de terrain sur le segment de brasse (2e temps en 33.33), son point faible, pour prendre sa revanche sur Lochte. Ce dernier l'avait battu sur la distance aux Mondiaux-2011. Son premier or individuel à Londres.

. Vendredi, 100 m papillon (finale): Phelps domine un peu moins le 100 m "pap" que le 200 m, mais il est double champion olympique et triple champion du monde en titre. En 2008, c'est sur cette distance que son "huit sur huit" avait failli capoter, quand il avait battu d'un centième le Serbe Milorad Cavic. Phelps a survolé les demi-finales et part grand favori, mais attention quand même à Le Clos, son bourreau du 200 m papillon, et à son compatriote Tyler McGill.

. Samedi, relais 4x100 m 4 nages (finale): un autre relais, dont les Américains sont champions du monde en titre, qui pourrait permettre au nageur de Baltimore de clore sa carrière olympique en beauté.

bpe/jr

PLUS:afp