NOUVELLES

JO-2012 - La gymnastique trouve sa première perle noire, Gabrielle Douglas

02/08/2012 04:15 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

La gymnastique artistique a trouvé sa première perle noire avec la jeune Américaine Gabrielle Douglas, qui a doublé sa médaille d'or du concours par équipe en prenant celle du concours général jeudi soir.

Après Carly Patterson, sacrée aux Jeux d'Athènes en 2004, et Nastasia Liukin, la reine aux gènes russes de Pékin en 2008, c'est cette adolescente de 16 ans, originaire de Virginie, qui poursuit la glorieuse série américaine.

Et relègue aux rôles de première et deuxième dauphines Victoria Komova et Aliya Mustafina, qui portaient les espoirs de la Russie de retrouver la grandeur perdue depuis la chute de URSS.

Si l'Américaine Dominique Dawes fut la première afro-américaine championne olympique de gymnastique, avec l'or par équipes en 1996, Douglas est la première gymnaste noire à remporter le titre suprême, celui du concours général.

"C'est fantastique, cela me procure un sentiment magnifique", a avancé la jeune femme avec une certaine fierté.

Si elle avait le trac en finale, Gabrielle Douglas l'a bien caché. Comme lors de la finale par équipe deux jours plus tôt, elle a déroulé ses exercices avec une insolente assurance pour finir tout sourire au sol avec un total de 62,232 points.

"Mon entraîneur -Lian Chow- m'a beaucoup aidée. Il m'a dit que quand on est aux Jeux, c'est le moment ou jamais de se surpasser, il faut mettre derrière soi tout ce qui vous tracasse", a raconté la double championne olympique.

Après le podium, Victoria Komova, les yeux à peine séchés, a mis très vite dans sa poche sa médaille d'argent. "Elle est trop lourde!", a assuré la jeune Russe, 17 ans, qui avait connu un scénario comparable aux Championnats du monde l'an dernier, face alors à une autre Américaine, Jordyn Wiber.

Quelques instants, l'héroïne des premiers jeux Olympiques de la jeunesse en 2010 a pourtant cru ferme que son élégante prestation au sol allait lui permettre de supplanter au final Douglas, qui avait pris les commandes dès le premier agrès, le saut de cheval. Mais il lui manquait encore 600 millièmes de points pour se hisser sur la première marche du podium.

Douglas et Komova auront deux autres chances de médailles lors des finales par agrès, où elles s'affronteront aux barres et à la poutre.

Avec sa médaille de bronze, Aliya Mustafina a fait son retour en grâce. Elle qui avait été la grandiose héroïne des Mondiaux 2010 avec ses quatre médailles -deux d'or et deux d'argent- s'était blessée à un genou six mois plus tard aux Championnats d'Europe. "Je ne pensais pas que je serai capable d'aller aux Jeux", a fait valoir la Russe, magnifique jeudi aux barres où elle reviendra aussi en finale lundi.

Après sa chute à la poutre, jamais elle ne pensait atteindre le podium. Créditée au final du même score que l'Américaine Alexandra Raisman, Mustafina pouvait s'estimer chanceuse que les alinéas du règlement en cas d'égalité jouent en sa faveur. Sur ses trois agrès les plus forts, la Russe avait obtenu en effet un meilleur total.

stp/heg

PLUS:afp