NOUVELLES

JO-2012 - Judo - Harrison et Khaibulaev pour des premières

02/08/2012 01:09 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

L'Américaine Kayla Harrison (-78kg) est devenue la première championne olympique de l'histoire du judo américain, jeudi à Londres, tandis que le Russe Tagir Khaibulaev offrait à son pays sa troisième médaille d'or du tournoi, l'assurant quasiment de terminer meilleure nation.

Harrison, 22 ans, championne du monde en 2010, s'est imposée sans grande difficulté devant la Britannique Gemma Gibbons, encore quasi inconnue le matin même, mais poussée tout au long de la journée par une foule conquise par sa vaillance mais incapable de rééditer ses exploits lors de l'ultime match.

N.4 mondiale, Harrison avait joué sa véritable finale en dominant en demi la N.1 mondiale brésilienne Mayra Aguiar, finalement médaillée de bronze aux côtés de la tenante du titre mondial, la Française Audrey Tcheuméo.

Chez les -100 kg, le tableau avait été très vite été privé de sa tête de série N.1 et N.1 mondial, le Kazakh Maxim Rakov, tombé dès le premier tour, puis du Japonais Takamasa Anai, N.3.

L'outsider Tagir Khaibulaev (N.7) a saisi l'opportunité sous les yeux du président russe Vladimir Poutine. Grâce à une moitié de tableau dégagée, il se glissait jusqu'en finale pour surprendre le champion olympique mongol, Naidan Tuvshinbayar. Le Néerlandais Henk Grol et l'Allemand Dimitri Peters prenaient le bronze.

Cette troisième médaille d'or assure quasiment la Russie de la première place au classement des nations à la veille de l'ultime journée.

Le Japon, avec un seul titre, et deux éliminés dès les huitièmes de finale, jeudi, est déjà le grand perdant de la semaine.

cha/el

PLUS:afp