NOUVELLES

JO-2012 - Début des épreuves d'athlétisme

02/08/2012 07:36 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

Une semaine après la cérémonie d'ouverture, les épreuves d'athlétisme débutent vendredi au Stade olympique de Londres, alors que les nageurs-sprinteurs s'expliquent sur 50 m nage libre.

Discipline-phare de la deuxième semaine des Jeux, l'athlétisme délivre ses deux premières médailles dans la soirée, avec le poids messieurs et le 10.000 m féminin qui devrait déboucher sur un duel entre la double championne du monde kenyane Vivian Jepkemoi Cheruiyot et l'Ethiopienne Tirunesh Dibaba, double championne olympique en titre (5000 et 10.000 m).

Les compétitions d'athlétisme s'étaleront jusqu'à la clôture des Jeux, le dimanche 12 août, date du marathon messieurs. Le 100 m messieurs avec Bolt, Blake et les autres est programmé dimanche (20h50 GMT).

Les épreuves d'athlétisme et de natation se chevauchent jusqu'à samedi. A l'Aquatics centre, les sprinteurs se retrouvent vendredi sur la plus courte des distances (50 m libre).

Tenant du titre, champion du monde en 2009 et détenteur du record du monde (20 sec 91) sur la distance, le Brésilien Cesar Cielo sera le favori de cette course express, avec les Américains Cullen Jones et Anthony Ervin.

Le judo baissera le rideau en fin d'après-midi, après la remise des deux derniers titres. Cette ultime journée devrait marquer la consécration du Français Teddy Riner (2,02 m, 130 kg), qui rêve de poser un titre olympique sur ses 5 titres mondiaux (record).

En début de matinée, Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shaherkani, première athlète femme saoudienne de l'histoire des JO, devrait faire une apparition furtive sur les tatamis, tête couverte, pour son premier et sans doute unique combat en +78kg.

L'entrée en compétition de la jeune femme de 16 ans reste encore hypothétique, tant les discussions ont été âpres durant la semaine entre la fédération internationale de judo (IJF) et la délégation saoudienne pour décider de la tenue la plus appropriée à son statut de judokate soumise à la loi islamique.

Au terme de l'accord, conclu mardi entre la Fédération internationale (IJF), la délégation saoudienne et le père de l'intéressée qui a menacé moult fois de la retirer de la compétition, Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shaherkani se présentera "la tête couverte de quelque chose". Sans précision.

pga/jr

PLUS:afp