NOUVELLES

JO-2012 - Badminton: la Chine encore en course pour le grand chelem

02/08/2012 05:09 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

La Chine était encore en course pour le grand chelem jeudi soir, en badminton, aux JO de Londres, avec des représentants en demi-finale ou finale dans toutes les catégories, dont Lin Dan, champion olympique sortant et quadruple champion du monde, chez les hommes.

Dans le tournoi messieurs, la finale pourrait être 100% chinoise, avec Lin Dan d'un côté, qui sera opposé au Sud-Coréen Lee Hyun-ii vendredi, tombeur du 3e Chinois en course, Chen Jin.

"Maître Lin" s'est qualifié jeudi face au Japonais Sho Sasaki, à l'issue d'un match fantastique de 75 minutes au cours duquel pas moins de 43 volants ont été utilisés.

En finale, Lin, tête de série N.2, affrontera le vainqueur de l'autre demi, entre son compatriote Chen Long, tête de série N.3 du tournoi et ancien champion du monde juniors, et le Malaisien Lee Chong Wei, tête de série N.1.

Chen s'est qualifié face au Danois Peter Gade, 35 ans, ancien N.1 mondial. Lee, qui se remet doucement d'une blessure à une cheville, s'est imposé de son côté face à l'Indien Kashyap Parupalli, le médaillé de bronze des Jeux du Commonwealth à New Delhi en 2010.

Dans le tournoi féminin, les Chinoises sont assurées d'au moins deux médailles, avec trois représentantes en demi. Mais elles pourraient toujours perdre l'or, des mains de Saina Nehwal, la première Indienne à atteindre ce niveau aux JO. La tête de série N.4 de Hyderabad s'est qualifiée face à l'ancienne N.1 mondiale danoise, Tine Baun.

En double messieurs, une seule paire chinoise est encore en lice, les deux équipes chinoises s'étant affrontées en quart. Pour un éventuel grand chelem, ce duo Cai Yun/Fu Haifeng aura la lourde tâche de remporter le seul titre que la Chine n'a jamais décroché aux Jeux, face à une coalition entre des paires danoise, malaisienne et sud-coréenne.

Du côté du double dames, à l'origine d'un scandale mardi soir avec l'exclusion de quatre paires -deux sud-coréennes, une chinoise et une indonésienne- accusées d'avoir tout fait pour perdre leurs matchs, la Chine est là aussi en finale, avec la paire Tian/Zhao contre le duo nippon Fujii/Kakiiwa samedi.

Enfin, le double mixte est d'ores et déjà acquis à la Chine avec une finale 100% chinoise vendredi.

ol/jr

PLUS:afp