NOUVELLES

Des rockeurs britanniques demandent la libération des punkettes de Pussy Riot

02/08/2012 06:34 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Des personnalités du rock britannique, comme le guitariste des Who et le chanteur de Pulp, demandent aux autorités russes de libérer les trois membres du groupe punk russe Pussy Riot, emprisonnées pour avoir chanté une «prière» punk contre Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

Dans une lettre publiée jeudi par «The Times», le guitariste des Who, Pete Townshend, l'ancien chanteur du groupe Pulp, Jarvis Cocker, et Neil Tennant, des Pet Shop Boys, affirment que «la dissidence est un droit dans toute démocratie».

Les musiciens britanniques estiment que les trois punkettes de Pussy Riot avaient le droit de protester et ne devraient pas risquer sept ans de prison pour leur geste.

La lettre a été publiée alors que le président Vladimir Poutine se trouve à Londres pour s'entretenir avec le premier ministre britannique David Cameron et assister à une épreuve de judo aux Jeux olympiques.

Trois jeunes musiciennes du groupe russe sont jugées pour «hooliganisme» depuis le 20 juillet. En février, vêtues de minijupes, elles avaient brièvement pénétré dans une zone de la plus grande cathédrale de Russie interdite aux laïcs, où elles ont chanté «Mère Marie, chasse Poutine».

PLUS:pc