Huffpost Canada Quebec qc

300 emplois pourraient être sauvés chez Aveos

Publication: Mis à jour:
Un avion d'Air Canada en entretien. (Radio-Canada.ca)
Un avion d'Air Canada en entretien. (Radio-Canada.ca)

L'entreprise britannique AJ Walters a signé une lettre d'entente pour acheter les actifs du centre d'entretien des composantes avioniques d'Aveos, ce qui pourrait sauver jusqu'à 300 emplois.

AJ Walters compte faire de Montréal son nouveau centre mondial pour la maintenance et la réparation des pièces d'avions.

Les conditions de l'entente n'ont pas été dévoilées, mais le président de la compagnie Christopher Whiteside a déclaré que l'équipe d'AJW avait travaillé pendant des semaines avec le responsable de la restructuration, le syndicat des machinistes et le gouvernement du Québec pour obtenir un appui sans équivoque en faveur de leur plan de relance.

L'entreprise britannique apporte ses propres contrats, qui garantissent environ 200 emplois.

Si l'entreprise récolte les contrats avec Air Canada, elle pourrait embaucher plus de 300 travailleurs.

La faillite d'Aveos a entraîné la perte de 2800 emplois, dont 1800 à Montréal.

AJW a des installations à Londres, Dubaï, Singapour et Miami. Elle fait affaire avec plus de 700 compagnies aériennes dans une centaine de pays.