NOUVELLES

Trois morts dans une attaque attribuée à Al-Qaïda dans le sud du Yémen

01/08/2012 02:15 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

Deux soldats et un civil ont été tués et trois autres personnes blessées dans une attaque armée mercredi à l'aube contre un poste de police de la ville de Jaar, dans le sud du Yémen, a indiqué un responsable de l'administration locale.

"Des membres armés d'Al-Qaïda ont attaqué le poste à l'arme automatique et au lance-grenades, tuant deux soldats et un civil et blessant trois autres personnes", a déclaré ce responsable, sous le couvert de l'anonymat.

De son côté, le chef des supplétifs de l'armée à Jaar, Abdelatif Sayed, a exprimé la crainte, après cette attaque, d'un retour d'Al-Qaïda dans sa ville et dans d'autres centres urbains de la province d'Abyane.

Al-Qaïda était bien implanté dans les villes de la province avant d'en être chassé par l'armée à la mi-juin à l'issue d'une offensive d'un mois.

Les éléments d'Al-Qaïda ont certes quitté les villes comme Zinjibar mais se trouvent toujours dans les montagnes environnantes, a relevé M. Sayed, en déplorant l'absence de forces de sécurité dans la province.

Cette même crainte a été exprimée par des habitants qui se sont plaints de l'absence de forces de police et de la lenteur dans la réhabilitation des services publics comme l'eau et l'électricité.

"Al-Qaïda a disparu mais la vie n'a pas vraiment repris. L'Etat est absent et il n'y a ni eau ni électricité", a indiqué Salama Ahmed, un habitant de Zinjibar revenu dans sa ville il y a deux semaines.

str/mh/sbh

PLUS:afp