NOUVELLES

Syrie: les combats sur les fronts de Damas et d'Alep

01/08/2012 06:43 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

Principaux événements depuis le début, à la mi-juillet, des combats à Damas puis à Alep, capitale économique de la Syrie et enjeu crucial du conflit, alors que le Premier ministre Riad Hijab a fait défection, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), la télévision d'Etat assurant qu'il avait été démis de ses fonctions.

--JUILLET 2012--

- 15: A Damas, des affrontements opposent soldats et rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL, composée de déserteurs et de civils armés), les plus violents depuis le début de la révolte en mars 2011, notamment dans le sud de la capitale, également en proie à des bombardements des forces du régime (OSDH).

- 16: Violents combats entre l'armée, appuyée par des blindés, et les rebelles, qui affirment contrôler deux quartiers de Damas, Midane et Tadamoun. Le 17, des hélicoptères entrent en action.

- 18: Quatre hauts responsables de l'appareil de Sécurité, dont le beau-frère du président Bachar al-Assad, Assef Chawkat, tués dans un attentat à Damas.

- 20: Début de la bataille d'Alep (nord), avec des combats d'une violence sans précédent dans plusieurs quartiers (OSDH).

- 23: A Damas, où le régime a envoyé ses unités d'élite (militants), l'armée reprend le contrôle de la plus grande partie de la capitale.

A Alep, un responsable rebelle affirme que les insurgés ont "libéré" plusieurs quartiers, notamment Salaheddine (sud-ouest).

- 28: L'armée lance l'assaut sur Alep, bombardé et mitraillé par des hélicoptères. Le 29, les rebelles affirment avoir repoussé des assauts de l'armée contre leurs positions.

- 30: L'ASL prend un important poste de contrôle près d'Alep, ce qui lui permet de relier cette ville à la frontière turque, à environ 45 km.

Reprise des combats à Damas, notamment à Kafar Soussé (sud) après une attaque rebelle contre un barrage de l'armée.

- 31: A Alep, l'ASL s'empare de trois commissariats de police.

--AOUT--

1er: Un raid des forces de sécurité contre une localité près de Damas cause la mort de 43 personnes, dont certaines sommairement exécutées (OSDH).

- 2: Les combattants de l'ASL reconnaissent avoir utilisé des chars, pris à l'armée, pour attaquer l'aéoport militaire de Menagh, près d'Alep.

A Damas, 21 civils tués dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk.

- 4: L'armée affirme contrôler totalement Damas, après avoir repris le quartier de Tadamoun. Dans la région de Damas, enlèvement de 48 Iraniens.

- 5: L'armée a achevé l'envoi massif d'importants renforts à Alep et est désormais prête pour la bataille "décisive" (source de sécurité).

- 6: Un attentat à la bombe secoue à Damas le siège de la télévision, principal outil de propagande du régime. Défection du Premier ministre Riad Hijab (OSDH et porte-parole), la télévision d'Etat assurant qu'il a été démis de ses fonctions.

A Alep, des bombardements visent le Palais de Justice (ouest) et les quartiers de Chaar et de Marjé (est). Tirs d'arme automatique à Salaheddine et Bab al-Nairab (centre).

acm/hj

PLUS:afp