Huffpost Canada Quebec

Éducation, santé et économie, les trois priorités de la CAQ (ENTREVUE/PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
François Legault. (PC)
François Legault. (PC)

Le Huffington Post Québec donnera la parole aux différents chefs en début de campagne électorale, afin de vous faire découvrir les priorités de chacun des partis.

Se disant l’unique parti du changement, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, veut séduire les électeurs avec trois grands thèmes: l’éducation, la santé et l’économie. Selon Legault, ces priorités rejoignent clairement les intérêts de la classe moyenne.

Journée symbolique pour le chef de la CAQ. Pour la première fois dans l’existence de son parti politique, il devra convaincre les électeurs que ses idées et projets méritent d’être mis de l’avant dans un prochain gouvernement.

Un défi qu'il se dit prêt à relever dans les prochains jours de campagne électorale. «Le vote est très volatile. […] Il y a une lutte à trois et je pense que la CAQ est le parti qui incarne le véritable changement», a-t-il mentionné en entrevue individuelle dans son autobus de campagne.

Éducation

En matière d’éducation, François Legault revient à la charge en proposant notamment d’investir massivement au primaire et au secondaire. Dans le même sens, il suggère de bonifier le salaire des enseignants et d’ajouter des ressources dans l’aide aux devoirs.

Des mesures qui s’accompagnent toutefois, avec l’idée de repenser le rôle des commissions scolaires dans son entier. Un projet qu'il estime être la preuve d’une proposition de changement de la part de son parti, dit-il.

Santé : médecins de famille pour tous

Autre point d’intérêt de la CAQ : la santé. Selon François Legault, un des maux actuels réside dans le fait que le gouvernement refuse d’imposer les changements nécessaires au système.

En guise d’exemple, il propose de revoir certaines façons de faire à l’intérieur du réseau de la santé afin de favoriser, notamment, l’accès aux médecins de famille pour l’ensemble des citoyens.

Une économie de propriétaire

Visiblement plus confortable et volubile quand il est question d’économie, il estime qu’il est temps que le Québec valorise une économie de propriétaires. Ceci se traduirait par un gouvernement qui encouragerait l’investissement privé dans de nouveaux secteurs, dont par exemple, la transformation, tout en favorisant l’implantation de sièges sociaux.

Pour le chef de la CAQ, une telle démarche permettrait de créer des emplois bien rémunérés. «Le gouvernent libéral a créé des emplois à 10$ et pas assez d’emploi à 20$ pour les travailleurs», dénonce-t-il. La CAQ a l’intention également de créer un fond des ressources naturelles.

Question économique, la CAQ accuse la chef du Parti québécois (PQ), Pauline Marois, d’avoir fait un «copier-coller» des idées des caquistes dans son programme actuel. Une situation qui démontre un vide d’idée de la part des péquistes, selon François Legault.

«En 10 ans, elle n’a jamais parlé d’une bonne part de ses idées qu’elle présente actuellement et dont la majorité sont un copier-coller sur le nôtre (programme)», dit-il. Autre thème que le chef caquiste à l’intention de défendre est celui de l’intégrité.

François Legault s’est également dit prêt à débattre avec Jean Charest et Pauline Marois dans un cadre de débat, tout en proposant au passage deux assemblées citoyennes.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Portraits des chefs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction