NOUVELLES

L'Iran dément une cyberattaque contre ses sites nucléaires

01/08/2012 06:16 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

Le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Fereydoun Abbassi Davani, a démenti mercredi une cyberattaque contre les sites nucléaires iraniens, selon l'agence Isna.

"Il n'y a rien de cela. Nous continuons nos activités", a déclaré M. Abbassi Davani.

Le groupe finlandais de cybersécurité F-Secure avait affirmé le 25 juillet qu'un Iranien se présentant comme chercheur à l'OIEA leur avait indiqué que le programme nucléaire iranien avait été victime d'une cyberattaque.

"Il a dit que le service technique avait envoyé un (...) courrier électronique interne indiquant qu'il y avait eu une attaque et donnait quelques détails sur l'attaque, notamment la référence Metasploit", avait déclaré à l'AFP le directeur de la recherche du groupe, Mikko Hyppönen.

Des extraits de ses échanges avec le chercheur présumé ont été publiés sur le site internet de F-Secure (http://www.f-secure.com/weblog/archives/00002403.html). Selon ces extraits, des ordinateurs sur les sites d'enrichissement d'uranium de Natanz et de Fordo auraient été attaqués.

Le chercheur présumé a autorisé la publication de ces informations à condition que son nom ne soit pas mentionné, avait précisé à l'AFP M. Hyppönen, qui n'a pas réussi à joindre de nouveau son interlocuteur.

En juin, un porte-parole du Pentagone avait indiqué que les cyberattaques contre le programme nucléaire iranien étaient une priorité de l'administration du président Barack Obama.

L'Iran, soupçonné par les Occidentaux et Israël de chercher à se doter de l'arme nucléaire, affirme au contraire que son programme nucléaire est pacifique.

sgh/cco

PLUS:afp