NOUVELLES

Les régions espagnoles se rebellent contre les mesures d'austérité

01/08/2012 11:05 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

MADRID - Le président du gouvernement régional d'Andalousie, José Antonio Griñan, a mené la fronde mercredi contre la tentative du gouvernement espagnol de contrôler les dépenses des 17 régions semi-autonomes d'Espagne dans le cadre de son plan d'austérité.

M. Griñan a prévenu que sa région ne pourrait pas appliquer les économies exigées par le gouvernement de Mariano Rajoy pour le budget 2013 sans fermer des services publics cruciaux. Selon lui, Madrid exige que la région Andalousie économise trois milliards d'euros sur son budget 2013.

«C'est impossible, à moins de fermer des hôpitaux et des écoles», a déclaré M. Griñan lors d'une conférence de presse à Séville, selon l'agence de presse Europa.

Une réunion sur la réduction des déficits des régions semi-autonomes a été boycottée mardi par la puissante Catalogne. Les Asturies et les îles Canaries ont voté contre la proposition, qui a été adoptée par une majorité de gouvernements régionaux.

PLUS:pc