NOUVELLES

Le pétrole ouvre en hausse à New York, porté par un indicateur chinois

01/08/2012 09:27 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

Les cours du brut ont ouvert en hausse à New York mercredi, à la faveur d'une nouvelle décrue de l'activité manufacturière en Chine qui renforçait les attentes du marché pour un plan de relance du deuxième consommateur mondial de pétrole.

Vers 13H15 GMT, le baril de référence pour livraison en septembre prenait 30 cents par rapport à la clôture de mardi, à 88,36 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

L'activité manufacturière chinoise mesurée par l'indice PMI des directeurs d'achat "est tombé bien en dessous des prévisions, ce qui a dopé les attentes en augmentant l'espoir d'un plan de relance" de Pékin, a fait valoir Phil Flynn, de Price Futures Group.

L'indice PMI des directeurs d'achat de la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP) est tombé à 50,1 en juillet, contre 50,2 en juin, selon le Bureau national des statistiques. Il s'agit de son plus bas niveau en huit mois.

Sur le front américain, les investisseurs gardaient un oeil attentif sur la réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (FOMC), dont les conclusions sont attendues en milieu de journée.

Mais pour Eric Bickel, analyste chez Summit Energy (groupe Schneider Electric), "il est improbable que la Fed décide de se lancer dans un QE3", une nouvelle phase d'"assouplissement monétaire" qui consisterait à racheter directement des obligations pour injecter massivement des liquidités sur le marché dans l'espoir de desserrer le crédit.

Le marché saluait également les chiffres "plutôt honorables" des embauches dans le secteur privé aux Etats-Unis, a dit M. Flynn. Selon l'enquête mensuelle sur l'emploi de la société de services informatiques ADP, les entreprises privées américaines ont créé en juillet 163.000 postes nets, soit 5% de moins qu'en juin. Cela dépasse toutefois largement les attentes des analystes qui attendaient 125.000 embauches nettes.

En outre, les opérateurs pétroliers se réservaient pour la publication du relevé hebdomadaire des stocks de brut du département américain de l'Energie (DoE). Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'un repli de 800.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 27 juillet.

Les stocks d'essence sont eux attendus en hausse de 500.000 barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en augmentation de 800.000 barils.

sab/chr/mdm

PLUS:afp