NOUVELLES

Le pétrole finit en nette hausse à New York: 88,91 dollars le baril

01/08/2012 03:05 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mercredi à New York, après l'annonce d'une baisse des stocks de brut beaucoup plus importante que prévue aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

Le baril de référence pour livraison en septembre a gagné 85 cents par rapport à la clôture de mardi, à 88,91 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Pour l'analyste Rich Ilczyszyn de iiTrader, "le marché a été plutôt calme toute la journée", porté principalement par "le recul plus fort que prévu des stocks" de pétrole brut.

Dans son relevé hebdomadaire, le département américain de l'Energie (DoE) a annoncé une baisse des stocks de brut de 6,5 millions de barils lors de la semaine achevée le 27 juillet pour s'établir à 373,6 millions de barils, les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablant seulement sur un repli de 800.000 barils.

Les opérateurs pétroliers étaient surtout "dans l'attente du témoignage de Mario Draghi demain (jeudi) matin", selon Rich Ilczyszyn. Le président de la BCE, qui s'était déclaré jeudi dernier prêt à tout faire pour sauver la zone euro, redonnant ainsi confiance aux marchés, doit de nouveau s'exprimer à l'occasion d'une réunion de l'organisme.

La décision de la banque centrale des Etat-unis, annoncée un peu avant la fin de séance, de maintenir ses mesures de soutien à l'économie, en conservant son taux directeur entre 0 et 0,25% jusqu'à la fin 2014 et en prolongeant comme prévu son programme d'échange d'obligations, n'a pas pesé sur les cours. Les opérateurs "n'attendaient rien d'important de la Fed", a expliqué Rich Ilczyszyn.

La hausse des prix du brut avait été ébauchée dès le début de la séance à la faveur d'une nouvelle décrue de l'activité manufacturière en Chine qui renforçait les attentes du marché pour un plan de relance du deuxième consommateur mondial de pétrole.

Cet indice industriel "est tombé bien en-dessous des prévisions, ce qui a dopé les attentes en augmentant l'espoir d'un plan de relance" de Pékin, a fait valoir Phil Flynn, de Price Futures Group.

jum/sab/bdx

PLUS:afp