NOUVELLES

Le profit d'Aliments Maple Leaf bondit de 32 pour cent au deuxième trimestre

01/08/2012 09:18 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - Les Aliments Maple Leaf (TSX:MFI) se sont réjouis mercredi de la performance du deuxième trimestre, quand l'entreprise a rehaussé le prix de certains produits.

Le plus important producteur canadien de viandes préparées et de produits de boulangerie a toutefois prévenu que l'avenir risque de comporter sa part de défis, en raison d'une hausse mondiale du coût des ingrédients.

«Même si nous avons réalisé de bons progrès pendant le trimestre, nous nous dirigeons vers un marché des produits de base difficile, puisque les conditions de sécheresse qui prévalent en Amérique du Nord vont stimuler l'inflation alimentaire, a dit le président et chef de la direction de Maple Leaf, Michael McCain. Nos affaires fondamentales sont solides et nous allons prendre les mesures nécessaires pour gérer la hausse des coûts.»

L'analyste Derek Dley, de la firme Canaccord Genuity, affirme que Maple Leaf devra augmenter le prix de ses produits pour absorber cette hausse des coûts. Il croit que les consommateurs constateront une différence d'ici trois ou six mois.

La compagnie torontoise a affiché un profit de 32,5 millions $, en hausse de 32 pour cent par rapport à celui de 24,6 millions $ annoncé l'an dernier. Les ventes totales réalisées par ses quatre divisions sont passées de 1,24 milliard $ à 1,26 milliard $.

Maple Leaf a ajouté que son bénéfice d'exploitation ajusté a reculé à 71,9 millions $, ou 28 cents par action, comparativement à 77,5 millions $ ou 30 cents par action l'an dernier.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient, en moyenne, un profit de 33,5 millions $, un bénéfice ajusté de 23 cents par action et des revenus de 1,25 milliard $.

L'entreprise a dit avoir profité de la hausse des prix et de la robustesse de ses activités de boulangerie et de viandes préparées. M. Dley ajoute qu'elle a aussi été aidée par une mise en marché plus agressive.

«Ils devancent mes attentes, surtout en ce qui a trait à la boulangerie, a-t-il dit. Les marges sont beaucoup plus solides que ce à quoi je m'attendais. On dirait que la compagnie a réussi à avoir un impact positif sur les volumes avec des campagnes publicitaires bien ciblées.»

Maple Leaf a rapporté une croissance des revenus générés par son secteur des viandes préparées, combiné à une hausse des prix et à la fermeture, l'an dernier, de deux usines pour simplifier ses activités.

Certaines de ces hausses ont été amorties par un recul des revenus engendrés par la transformation du porc, qui a souffert d'un marché défavorable aux États-Unis et d'une réduction des marges lors d'exportations vers le Japon et la Corée.

Maple Leaf compte quelque 21 000 employés au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie.

Le titre de Maple Leaf s'est engraissé de 72 cents, soit 7,20 pour cent, à la Bourse de Toronto mercredi pour clôturer à 10,72 $.

PLUS:pc