NOUVELLES

Le nouveau gouvernement égyptien comptera peu d'islamistes

01/08/2012 07:47 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Le nouveau gouvernement égyptien comptera peu d'islamistes, tandis que certains membres du gouvernement sortant formé par les militaires garderont leur poste, selon une liste partielle diffusée mercredi par les médias officiels égyptiens.

Les membres du premier gouvernement issu des premières élections démocratiques en Égypte doivent prêter serment jeudi. Les choix faits par le premier ministre Hesham Kandil, nommé par le président Mohammed Morsi, sont considérés comme un test des intentions des Frères musulmans.

Les médias officiels égyptiens ont publié une liste de plus de 20 membres du nouveau gouvernement, qui ne comprend pour l'instant que deux membres des Frères musulmans, dans une apparente volonté d'apaiser les inquiétudes de certaines franges de la population face à la présumée volonté de domination de la confrérie.

Les deux ministres issus des Frères musulmans seront chargés de l'Enseignement supérieur et du Logement.

Le nouveau gouvernement ne comptera aucun membre du parti ultraconservateur salafiste Al-Nour, qui a appuyé Mohammed Morsi dans sa campagne présidentielle.

Le porte-parole d'Al-Nour, Nader Bakkar, a déclaré que le premier ministre avait ignoré les demandes de son parti, qui souhaitait obtenir les ministères de la Communication, du Développement local et de l'Entrepreneuriat. Le parti Al-Nour s'est plutôt fait offrir le ministère de l'Environnement.

«Nous rejetons cette proposition», a-t-il déclaré à l'Associated Press. «Nous n'avons pas été consultés sur la formation du gouvernement et nous n'y participerons pas afin de ne pas en porter la responsabilité.»

Les salafistes et les Frères musulmans, considérés comme les deux principaux mouvements islamistes en Égypte, coopèrent parfois, mais sont souvent en désaccord sur les dossiers politiques et religieux. Les salafistes ont remporté 25 pour cent des sièges du nouveau Parlement, tandis que les Frères en ont obtenu 50 pour cent. Le Parlement a été dissous sur ordre de la justice avant même d'avoir pu commencer ses travaux.

PLUS:pc