NOUVELLES

Le Conference Board croit que le marché de l'emploi n'a plus de souffle

01/08/2012 03:35 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le Conference Board affirme que ses travaux lui laissent croire que le marché canadien de l'emploi n'a plus de souffle et qu'il pourrait même avoir enregistré un recul en juillet.

L'indice d'offres d'emploi du groupe de réflexion d'Ottawa a chuté en juin de 4,5, à 102,5, une lecture qui n'annonce à court terme que de modestes gains au chapitre de l'emploi.

Le Conference Board prédit que les données de Statistique Canada sur l'emploi, devant être rendues publiques le 10 août, permettront de constater une perte de 5500 emplois, pour un premier recul depuis le mois de février.

À la suite de deux solides mois en matière de création d'emploi, en mars et avril, les deux derniers mois n'ont donné lieu qu'à de modestes croissances, dans chaque cas inférieure à 8000 postes.

Les économistes s'attendent à ce que la situation demeure de la sorte d'ici à la fin de l'année, compte tenu du fait que l'économie progresse à un faible taux de moins de deux pour cent.

L'indice de juillet montre qu'à l'exception de l'Île-du-Prince-Édouard, toutes les provinces canadiennes ont enregistré un déclin par rapport à juin, la Saskatchewan ayant subi le plus important recul.

Le Conference Board a observé que son indice d'offres d'emploi lui avait permis de déceler des signes de faiblesse du marché de l'emploi dès le mois de mars, soit au moment de la dernière baisse.

Les mois d'avril et de mai avaient ensuite permis au secteur de retourner en territoire positif, mais pas assez pour effacer les pertes de mars.

PLUS:pc