NOUVELLES

JO-2012 - Zagunis rate la passe de trois, le Venezuela s'affirme

01/08/2012 04:21 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

L'Américaine Mariel Zagunis a échoué dans sa quête d'un 3e titre olympique consécutif au sabre, dans un tournoi où les favorites ont assumé leur rang, au contraire des épéistes messieurs dont le dénouement a offert au Venezuela le premier titre de son histoire en escrime.

Elle n'est pas passée loin de son rêve, mais son rêve est passé. Mariel Zagunis menait pourtant largement en demi-finale 10-5 puis 12-8.

Mais la N.1 mondiale s'est totalement effondrée en fin de match, incapable de trouver la solution face à la vista de la Sud-Coréenne Kim Ji-yeon, 5e mondiale et qui allait chercher le titre suprême un peu plus tard en dominant la N.2 mondiale, la Russe Sofya Velikaya 15 touches à 9.

Zagunis, porte-parole de la délégation américaine lors de la cérémonie d'ouverture, échouera aussi à décrocher le bronze, barrée par l'Ukrainienne Olga Kharlan, N.3.

Le sabre féminin aura confirmé la hiérarchie de l'arme, avec les 7 meilleures spécialistes présentes sur les 8 quart-de-finalistes.

Exactement le contraire de l'épée hommes où un seul des 8 meilleurs mondiaux était présent à ce stade de la compétition !

Et encore, le rescapé italien Paolo Pizzo --champion du monde en titre- - a-t-il dû rendre les armes à ce niveau devant le Vénézuélien Ruben Limardo Gascon, futur vainqueur.

Limardo Gascon, ancien champion du monde junior en 2005 qui fêtera ses 27 ans vendredi, a maîtrisé en finale la grande surprise du jour, le Norvégien Bartosz Piasecki 15 touches à 10.

Piasecki, 47e mondial, aura en particulier été le bourreau des épéistes français Gauthier Grumier et Yannick Borel, terrassés au premier tour et en quart de finale.

Piasecki se consolera de sa finale en apportant à la Norvège, elle aussi, sa première médaille olympique en escrime.

Pour le bronze, le Sud-Coréen Jung Jin-sun a fait parler sa vitesse aux dépens de l'Américain Seth Kelsey 12-11, dans la prolongation.

Place désormais aux épreuves par équipes, à partir de jeudi avec le fleuret féminin et jusqu'à dimanche, où le fleuret masculin clôturera le programme olympique.

fbr/jr

PLUS:afp