NOUVELLES

JO-2012 - Nathan Adrian, éternel relayeur devenu le roi du sprint

01/08/2012 04:43 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

Nathan Adrian n'avait jamais été médaillé que sur les relais, mais cet Américain de 23 ans a réussi l'impensable en s'offrant le titre olympique sur 100 m nage libre, coiffant le "missile australien" James Magnussen.

Adrian est un grand gars costaud dont la maman est chinoise, ce qui lui donne ce regard doux. Mais dans l'eau, il a montré à Londres qu'il était un loup vorace en dévorant les meilleurs sprinteurs de la planète pour coiffer le titre suprême.

Adrian a été plus fort que Magnussen, un Australien de 21 ans, à qui les observateurs du monde entier avait décerné le titre avant l'heure, tant depuis un an, ses performances chronométriques étaient stratosphériques.

Mais aux Jeux, l'histoire n'est jamais la même et la finale s'est jouée sur les nerfs et le mental. A ce jeu-là, Adrian a excellé. Enfin !

Depuis 2008 et les Jeux de Pékin où il a commencé à s'illustrer au plus haut niveau, il n'avait jamais réussi à monter sur un podium individuel lors des grands championnats internationaux.

Mais il s'est aguerri en côtoyant les meilleurs lors des relais, glanant trois médailles mondiales collectives. Il possède aussi l'or remporté à Pékin avec le 4x100 m libre, mais il n'avait pas pris part à la finale.

Né dans l'état de Washington à Bremerton, Adrian a grandi avec un frère, Justin, et une soeur, Donella, qui ont également nagé. Leur mère est née à Hong-Kong, qu'elle a quitté pour les Etats-Unis en 1968 pour aller étudier à l'université de Portland où elle a rencontré Jim, le père de ses trois enfants.

Cecilia a donné des prénoms chinois à ses trois enfants. "Nathan signifie +petit poney+, la chose la plus précieuse que l'on puisse posséder", selon les explications de Madame Adrian.

A Rome, aux Championnats du monde 2009, Adrian a véritablement montré le bout de son nez en signant une belle course en finale du relais 4x100 m libre face aux Français, favoris.

Il coiffe dans son relais Frédérick Bousquet, comme Jazon Lezak l'avait fait en finale du relais 4x100 m de Pékin, deux relais victorieux.

"Bok Choi", comme il est surnommé, prend de l'assurance et s'impose en finale des 50 m et 100 m libre lors des Championnats nationaux en 2010, sélectifs pour les Pan Pacific où il décrochera deux médailles d'or sur les deux distances en plus de celles sur les relais 4x100 m et 4x100 m 4 nages.

En 2011, il valide son ticket pour les Mondiaux-2011 à Shanghai, où il s'offre un nouveau titre sur le 4x100 m 4 nages et le bronze sur le 4x100 m.

Fin juin à Omaha, il remporte le 100 m libre aux sélections américaines et s'envole pour Londres.

Le double champion olympique sur 50 m libre, l'Américain Gary Hall Junior, n'avait cessé de le dire depuis 2008: "Nathan est celui sur qui il faut garder un oeil".

sc/cyb/jr

PLUS:afp