NOUVELLES

JO-2012 - Huit exclusions et un premier titre britannique

01/08/2012 08:30 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

Les jeux Olympiques de Londres ont été frappés par une première affaire mercredi, avec l'exclusion de 8 joueuses de badminton suspectées "de ne pas avoir fait tout leur possible pour gagner", rejetant dans l'ombre la première médaille d'or britannique.

Les huit joueuses, réparties en quatre doubles -- un représentant la Chine, un l'Indonésie et deux la Corée du sud-- étaient accusées d'avoir voulu perdre un match pour faciliter leur progression dans le tournoi et affronter des adversaires moins redoutables lors des quarts de finale ce mercredi.

Parmi les exclues figurent les Chinoises Yu Yang et Wang Xiaoli, championnes du monde 2011 et N.1 mondiales, qui se sont inclinées à la surprise générale 2 à 0 face aux Sud-Coréennes Jung Ky-ung et Kim Ha-na.

Le match n'a compris aucun échange de plus de quatre coups et le public de la Wembley Arena a manifesté bruyamment son mécontentement au terme du match émaillé de fautes directes, avec des services dans le filet et des coups allant directement en-dehors des limites du terrain.

Ce simulacre a été qualifié d'"inacceptable", par le président du Comité d'organisation des JO et par un porte-parole du CIO.

Cette affaire a plongé un peu dans l'ombre sur la première médaille d'or britannique, attendue avec impatience par le pays organisateur depuis l'ouverture des Jeux, vendredi dernier. Le duo Helen Glover - Heather Stanning a arraché le statut de héros national, après avoir remporté l'épreuve du deux de pointe, sur le lac d'Eton.

L'Allemagne, invaincue en 36 courses disputées depuis 2009, a remporté l'épreuve-reine en huit messieurs.

Les Britanniques Helen Glover et Heather Stanning pourraient être rejointes sur la plus haute marche du podium dans l'après-midi par Bradley Wiggins.

Le vainqueur du Tour de France est le grand favori du contre-la-montre messieurs disputé sur 44 km, autour de Hampton Court Palace, une ancienne résidence royale située au sud-est de la capitale.

S'il enlève l'épreuve, le Londonien deviendra le sportif britannique le plus médaillé aux JO, avec sept médailles, devant la légende de l'aviron Steve Redgrave (six, dont cinq d'or).

Quelques heures plus tard, les JO vivront un moment très attendu: la finale du 100 m messieurs, épreuve reine de la natation.

L'Australien James Magnussen, 21 ans, détenteur de la meilleure performance mondiale (MPM) de la saison et meilleur temps des qualifications (47 sec 63), le Brésilien Cesar Cielo, détenteur du record du monde (46 sec 91 en 2009) et le Français Yannick Agnel, en pleine confiance après avoir décroché deux titres (200 m et 4x100 m libre) et une médaille d'argent (4x200 m libre) devraient se disputer le titre.

L'Américain Nathan Adrian et le Cubain Hanser Garcia tenteront de brouiller le jeu entre les favoris.

En attendant,quelques heures après être devenu l'athlète le plus médaillé de l'histoire des Jeux (19), l'Américain Michael Phelps s'est facilement qualifié pour les demi-finales du 200 m 4 nages.

A la sortie du bassin, il a raconté avoir reçu des milliers de messages de félicitations sur son compte twitter, notamment du président américain Barack Obama, qui lui a dit qu'il avait rendu son pays "fier".

pga/jmt

PLUS:afp