NOUVELLES

JO-2012 - Contre-la-montre: déclarations

01/08/2012 01:59 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

Bradley Wiggins (GBR), médaillé d'or: "C'était tout juste phénoménal ! J'ai du mal à trouver les mots. Sur le podium, j'ai essayé de savourer. Je n'ai pas de souvenirs précis de mes autres JO. Soit j'étais trop jeune soit ça passait trop vite. Aujourd'hui, ça ne pouvait pas être mieux, avec ce château tellement britannique, n'est-ce pas ? Le soleil brillait, c'était fantastique."

Tony Martin (GER), médaillé d'argent: "J'ai été tellement malchanceux cette saison ! Aujourd'hui, je suis très heureux de cette médaille d'argent. Bradley (Wiggins) est imbattable en ce moment, chacun le sait, et pour moi cette médaille d'argent vaut l'or. Au début de la course, j'ai nourri l'espoir de pouvoir rivaliser avec lui mais l'écart a grandi de plus en plus et j'ai vite réalisé qu'il était intouchable. Pour la deuxième place, j'ai pensé que Cancellara serait l'adversaire. Puis j'ai compris que la menace viendrait de Froome."

Chris Froome (GBR), médaillé de bronze: "Je ne m'attendais pas à une médaille. C'était un circuit qui convenait aux coureurs les plus puissants, Cancellara, Martin et évidemment Bradley (Wiggins). Je ne savais pas trop où je pouvais me situer. Maintenant, j'espère profiter de l'ambiance olympique. Ensuite, ce sera la Vuelta (départ 18 août)."

Fabian Cancellara (SUI), 7e: "Je me suis donné à 100 %. Plus, ce n'était pas possible. Terminer 7e, ce n'est pas grave. L'important était de courir. Je tenais absolument à participer, pour ma famille, mes supporters, pour respecter l'équipe médicale qui m'a soigné après ma chute. Je suis déçu du résultat, bien sûr. Mais je crois avoir gagné plus que je n'ai perdu. Je n'avais pas la bonne position sur le vélo. Je ne pouvais pas appuyer sur le guidon comme d'habitude."

jm/jmt

PLUS:afp