NOUVELLES

JO-2012 - Concours général: le sacre de l'empereur Kohei Uchimura

01/08/2012 05:02 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

Athlète d'exception, le Japonais Kohei Uchimura a concrétisé sa domination sur la gymnastique artistique masculine avec la médaille d'or olympique du concours général mercredi aux Jeux de Londres, son tout premier titre olympique.

Personne ne doutait que le virtuose qui avait raflé les trois titres de champion du monde du cycle entre 2008 et 2012 -un record- , allait enlever le titre suprême. Même si Uchimura avait montré une petite défaillance au concours par équipe qui avait bien failli faire perdre la médaille d'argent au Japon lundi.

Lui-même n'en doutait pas trop: "j'y pensais bien ce matin. C'est ce que je souhaitais et maintenant je l'ai réalisé, mais je me sens encore comme dans un rêve".

Comme à son habitude, l'esthète a livré une leçon magistrale (92,690 points), jouant sur une planète où il n'a aucun rival. Et la seule bataille haletante qu'il y eut, ce fut pour les deux autres médailles.

En sont sortis avec le sourire, Marcel NGuyen qui a pris l'argent, devenant le premier Allemand sur le podium du concours général depuis les Jeux de Berlin en 1936. Et l'Américain Danell Leyva, qui a poussé son entraîneur de père à l'hystérie avec le bronze.

Dès son passage au saut de cheval, à mi-course, Kohei Uchimura a tué le suspense en se posant comme une fleur après sa double vrille et demie tendue. Son nom bien associé au 1er rang au tableau d'affichage, il ne lui restait qu'à passer dans ses trois agrès forts, les barres parallèles, la barre fixe et le sol.

Se présentant sur le praticable avec une confortable marge d'un point et demi, le patron a achevé son élégante tournée par un festival bondissant et aérien. Lui d'ordinaire si introverti laissait éclater sa joie le poing levé.

"J'ai déjà été déjà trois fois d'affilée champion du monde, mais c'est différent. Ce titre-là est seulement tous les quatre ans, une longue attente. Je sentais un démon me hanter cette fois", a raconté Uchimura.

Depuis les Jeux de Pékin, où il avait remporté l'argent au général et par équipes, le Japonais, 23 ans, a dominé tout le cycle olympique, raflant au total neuf médailles, dont quatre en or.

Après ses deux médailles olympiques de la semaine, Uchimura peut encore prétendre à une troisième et ultime au sol, un agrès dont il est détient le titre mondial.

"Si je parlais japonais, je lui dirais que c'est le plus beau gymnaste qu eje n'ai jamai vu", a avancé Danell Leyva. "Je l'adore, c'est un gymnaste magnifique. Quand vous le regardez, vous faîtes: waaooouuhhh!"

"Moi, j'ai mon propre style, je veux être simplement moi et travailler plus fort pour pouvoir un jour peut-être le battre", a ajouté le jeune Américain de 20 ans, qui l'a déjà fait au moins une fois puisqu'il avait dominé les qualifications samedi.

Moins attendus que les vice-champions du monde Philipp Boy (2010,11) ou Fabian Hambuchen (2007), Marcel Nguyen a sorti le grand jeu aux anneaux et aux barres parallèles pour ramener à la gymnastique allemande sa plus belle médaille. "Ils sont contents pour moi, ce sont mes amis. C'est un rêve d'avoir cette médaille autour du cou", a souligné Marcel NGuyen.

stp/heg

PLUS:afp