Élections: François Legault passe à l'attaque et critique le bilan de Jean Charest

Publication: Mis à jour:

QUÉBEC - François Legault a laissé tomber les gants, mercredi, en attaquant durement le bilan du gouvernement de Jean Charest et en promettant de "faire le ménage" dans les affaires de l'État québécois.

"La corruption, le copinage et le gaspillage sont devenus la marque de commerce du gouvernement libéral", a lancé le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) au cours de la première conférence de presse de sa campagne, tenue place d'Youville, à Québec.

"Le Québec a plus que jamais besoin d'un gouvernement qui posera des gestes forts, des gestes courageux pour s'attaquer aux vrais problèmes, un gouvernement qui mettra de l'ordre dans notre maison", a-t-il ajouté.

M. Legault a fait valoir qu'il n'y avait "aucune raison valable pour que le Québec ne réussisse pas" sur le plan économique puisqu'il a tout pour le faire. Il a présenté la CAQ comme "le parti de l'économie", cherchant à déloger les libéraux sur ce terrain.

Entouré de son équipe de candidats des régions de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, le chef caquiste a énuméré les principaux engagements du parti, notamment l'adoption d'une loi prévoyant la tenue d'élections à date fixe et la "réorganisation des services publics".

Jeudi, François Legault tentera de se poser en champion de l'intégrité en dévoilant un bouquet de mesures visant à réformer les pratiques de lobbyisme, le financement des partis politiques et l'octroi des contrats publics.

Mercredi, M. Legault a généralement épargné le Parti québécois, se contentant d'accuser Pauline Marois d'avoir pour seule priorité la tenue d'un référendum sur la souveraineté.

Le chef caquiste a par ailleurs noté que Jean Charest a refusé sa proposition de participer aux deux "assemblées citoyennes", qu'il avait mise de l'avant plus tôt dans la journée.

Selon M. Legault, de telles assemblées, l'une à Québec et l'autre à Montréal, permettraient au public d'en apprendre plus sur les intentions des chefs qu'un débat télévisé.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Portraits des chefs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Legault critique vertement le bilan de Charest

Les partis réchauffent leurs machines électorales

Legault passe en mode électoral et attaque Charest

La CAQ confirme deux candidats à Trois-Rivières et Maskinongé

La CAQ propose de réduire la hausse des droits de scolarité

Charest est sur le pied de guerre