NOUVELLES

Création du plus grand syndicat du secteur privé au Canada

01/08/2012 12:19 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

Des représentants du syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et de celui des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) ont annoncé mercredi leur prochaine fusion qui donnera naissance au plus grand syndicat du secteur privé du pays.

"Nos syndicats définissent la voie à suivre pour former un nouveau syndicat qui défendra les intérêts de tous les travailleurs canadiens", a déclaré le président national des TCA, Ken Lewenza, lors d'une conférence de presse dans une université de Toronto.

"Ce projet a le potentiel de donner aux travailleurs canadiens le pouvoir qu'ils méritent pour défendre leurs droits fondamentaux", a-t-il ajouté.

Le rapport d'un comité conjoint diffusé par le SCEP et le TCA mercredi a présenté les principes de base sur lesquels un nouveau syndicat devrait reposer.

L'organisation représentera plus de 300.000 membres dans tout le Canada. Il allouera 50 millions de dollars canadiens (environ 40,5 millions d'euros) sur cinq ans aux activités de recrutement de nouveaux membres et au développement de nouvelles sections locales. L'adhésion sera ouverte aux travailleurs des agences d'emploi temporaire, aux contractuels, aux travailleurs précaires, aux chômeurs et aux étudiants.

"86.000 femmes seront membres de cette nouvelle organisation", a assuré le secrétaire au trésor du SCEP et coprésident du comité, Gaëtan Ménard.

"Ce rapport est la première étape en vue de franchir les frontières traditionnelles des milieux de travail et d'augmenter l'influence politique des travailleurs au Canada", a affirmé le président national du SCEP, Dave Coles.

Le rapport final sur la création d'un nouveau syndicat sera présenté aux membres des deux syndicats lors de leurs congrès respectifs. Le congrès des TCA aura lieu à Toronto du 20 au 24 août et celui du SCEP à Québec du 14 au 17 octobre.

Le taux de syndicalisation a diminué de façon graduelle au fil des ans au Canada, passant de 33,7% en 1997 à 31,2% en 2011, selon les chiffres officiels.

amch/via/mdm

PLUS:afp