NOUVELLES

Clara Hughes fait ses adieux aux Jeux olympiques avec une cinquième place

01/08/2012 09:30 EDT | Actualisé 01/10/2012 05:12 EDT

HAMPTON COURT, Royaume-Uni - Même si elle n'a pas accédé au podium, Clara Hughes a réussi à faire ses adieux aux Jeux olympiques avec un sourire sincère aux lèvres, mercredi, quand elle a terminé en cinquième place du contre-la-montre féminin des JO de Londres.

«C'était le meilleur que je pouvais donner, a dit celle qui avait de meilleures chances de médaille à ce contre-la-montre qu'à l'occasion de la course sur route disputée dimanche. Je ne chercherai pas d'excuses, j'ai donné une performance de cinquième place aujourd'hui. C'est ce que j'avais de mieux dans les jambes, dans mon coeur et dans ma tête.

«Je suis déçue du rang mais quand je regarde l'effort que j'ai fourni, ce que j'ai investi dans ceci et tout ce que j'ai fait dans les mois qui ont mené à ce jour, je trouve que c'est remarquable, a-t-elle ajouté avec son éternel large sourire. Il n'y a que quatre personnes qui sont meilleures que moi.»

Et quand elle repense à ses six médailles olympiques à vie, un sommet que la patineuse de vitesse Cindy Klassen a été la seule à égaler au Canada, elle dit espérer que les gens se souviendront d'elle pour les bonnes raisons.

«Qu'on se souvienne de moi parce que je faisais habituellement les choses avec le sourire, a-t-elle lancé après un moment de réflexion à voix haute. Parce que je ne perds jamais une occasion de me vider quand je fais quelque chose, et quand je me prépare pour quelque chose. J'espère que les gens vont se rappeler non pas de ce que j'ai fait, mais de la façon dont je les ai faites.»

Hughes, qui a fini 32e dimanche à Londres, a réalisé mercredi un temps de 38 minutes et 28,96 secondes sur les terrains du palais de Hampton Court, ancien siège de la royauté anglaise. Ç'a lui a valu le deuxième temps provisoire, mais trois des quatre cyclistes qui ont rallié la ligne d'arrivée par la suite ont réussi un meilleur chrono qu'elle.

Championne olympique du contre-la-montre aux Jeux de Pékin, l'Américaine Kristin Armstrong l'a emporté à nouveau. Son temps de 37:34,82 sur le parcours de 29 km lui a permis de devancer l'Allemande Judith Arndt, médaillée d'argent avec un retard de 15,47 secondes. Celle-ci a ainsi raflé sa troisième médaille olympique à vie.

La Russe Olga Zabelinskaya a récolté sa deuxième médaille de bronze aux Jeux de Londres. Troisième lors de la course sur route, elle a fini troisième mercredi avec un recul de 22,53 secondes.

L'autre Canadienne en lice, Denise Ramsden, a pris le 19e rang en 41:44,81, à 4:09,99 d'Armstrong.

Chez les hommes, le Canadien Ryder Hesjedal a terminé 28e, à 5:26 du vainqueur, le Britannique Bradley Wiggins. Le champion en titre du Tour de France a complété le tracé de 44 km en 50:39,54. Il a devancé l'Allemand Tony Martin, deuxième à 42 secondes d'écart, et Christopher Froome, son compatriote et coéquipier chez Sky, de 1:08,33.

«J'ai fait de mon mieux, mais on pouvait voir que les spécialistes du contre-la-montre étaient beaucoup plus rapides, surtout sur ce parcours aussi plat», a commenté un Hesdejal, déçu mais pas dépité.

Hesjedal s'est dit remis de ses blessures à la hanche et au genou subies pendant le Tour de France, mais il a laissé entendre qu'il n'est pas présentement au sommet de sa forme.

«Je ne ressens plus les séquelles que j'éprouvais après ma chute en France, mais ma dernière vraie course remonte à ce moment-là, a-t-il souligné. Je suis quand même content d'avoir pu porter les couleurs du Canada aux Jeux.»

Faute de mieux, celui qui a terminé 63e lors de la course sur route masculine, samedi, a dit considérer la présente semaine comme une répétition générale pour les championnats du monde en septembre, mais aussi les Grand Prix de Québec et de Montréal ainsi que le Tour de Lombardie.

De son côté, Hughes était heureuse d'avoir réussi à pédaler avec puissance et aisance.

«Je ne sentais bien sur le vélo — bien, dans le sens que je souffrais comme en enfer, a-t-elle lancé. Mais quand je souffre, ça signifie que j'ai disputé une bonne course.»

L'athlète de Glen Sutton, au Québec, a réitéré mercredi qu'elle venait de disputer sa dernière course olympique en cyclisme, et que sa carrière de patineuse était bel et bien terminée.

«Je m'étais dit, après en avoir fini avec le patinage de vitesse — mon dieu, je ne veux jamais souffrir comme ça de ma vie. C'est difficile à vélo, mais d'une autre manière. Maintenant, quand je songe au fait que je vais pouvoir enfourcher mon vélo juste pour le plaisir... J'aime cette idée!

«Mais la compétition va quand même me manquer. Je vais toujours me rappeler de cette souffrance. C'est pourquoi je vais toujours rester en admiration devant les olympiens.»

La femme de 39 ans, qui poursuivra sa carrière en cyclisme encore quelque temps — notamment aux championnats du monde, espère-t-elle — n'aura donc pas réussi à réécrire l'histoire de l'olympisme canadien en récoltant cette septième médaille que les Canadiens espéraient. Mais ainsi soit-il, a lancé Hughes.

«J'étais pleinement consciente, ces derniers mois, que ce serait ma dernière occasion de courir à des Jeux olympiques, et je suis vraiment fière de la manière dont j'ai saisi l'occasion. Je suis désolée si des gens ont été déçus aujourd'hui, mais j'ai donné ce que j'ai pu donner, a affirmé Hughes. Je me suis engagée dans chaque virage aussi vite que je le pouvais, j'ai été fluide, j'ai été forte. Mais il y avait simplement des cyclistes qui étaient meilleures que moi.»

Hughes a deux médailles en cyclisme, des médailles de bronze lors du contre-la-montre et la course sur route des Jeux de 1996 à Atlanta. Celle qui est devenue le premier athlète du Canada à rafler des médailles tant à des Jeux d'hiver que d'été a par ailleurs quatre podiums en patinage de vitesse longue piste, au cours des trois derniers Jeux d'hiver.

«Je suis vraiment reconnaissante d'avoir pu participer à d'autres Jeux d'été, d'avoir été assez bonne pour représenter le Canada cette année. Ce n'était pas assez bon pour représenter le Canada sur le podium, mais je peux être vraiment fière de ce que j'ai fait.»

PLUS:pc